Vous êtes ici : UVSQ L'UVSQActualités de l'université

8e rencontre du genre - Les putains du Diable. Procès des sorcières et construction de l'Etat moderne

Dans le cadre du cycle de conférences "les rencontres du genre", l'UVSQ propose une conférence par Armelle Lebras-Chopard, professeur émérite de science politique, au Centre de recherche Versailles Saint-Quentin institutions publiques (VIP).

le 22 janvier 2018

de 12h à 14h
Faculté de Droit et de Science politique
Amphi 4
À partir de textes de l'époque (du 15° au 17° siècle), rédigés par des inquisiteurs et des magistrats, l'ouvrage reconstitue la doctrine - la « démonologie » - sur la sorcellerie démoniaque et la pratique suivie lors des procès. Ceux-ci concernent pour 80% des femmes car la sorcellerie est un « crime de femmes », à cause de leur nature malfaisante, et exige des procédures qui sont menées « hors du droit ». Particulièrement éclairant se trouve le livre méconnu de Jean Bodin, De la démonomanie des sorciers, qui explicite les développements de la fin des Six livres de la République contre la « gynécocratie », où l'auteur démontre qu'il n'y a plus de souveraineté quand une femme est au pouvoir.

L'intérêt de revenir aujourd'hui à ces textes est double : d'une part, les caractères (nocifs !) des femmes ont justifié leur exclusion politique et entériné des stéréotypes encore prégnants actuellement ; d'autre part, ces procès ont servi de modèles pour des procédures ouvertement « exceptionnelles », utilisées non seulement dans des États totalitaires mais aussi, pour certains de leurs éléments, dans des démocraties (voir Patriot Act, article 16 de la Constitution ou les débats sur l'état d'urgence...).