Vous êtes ici : UVSQ L'UVSQDécouvrir l'UVSQHistorique

«Accompagner les étudiants»

le 1 octobre 2016

3 questions à François de Mazières, maire de Versailles, député des Yvelines, président de Versailles Grand Parc

Quelle place l’UVSQ occupe-t-elle à Versailles aujourd’hui ?

L’UVSQ est une composante essentielle de la vie économique de la ville de Versailles et, plus généralement, des dix-neuf communes membres de la communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc (VGP). 3 500 étudiants sont accueillis quotidiennement sur le campus des sciences et l’UVSQ, membre de l’université Paris-Saclay, assure l’un des prolongements scientifiques et intellectuels de notre territoire. L’innovation passe aussi par un renforcement des interactions entre les entreprises du territoire, la recherche et l’enseignement supérieur. À ce titre, VGP a accompagné l’UVSQ dans le développement du Versailles Science Lab au sein de l’UFR des sciences, premier Fablab du territoire qui permet de mettre à disposition d’étudiants et d’entreprises partenaires du matériel de recherche autour de thématiques aussi variées que la gestion de l’eau, la cosmétique et les mobilités.

Par ailleurs, l’UVSQ est partenaire de l’accord-cadre sur les mobilités innovantes signé en décembre 2015 à travers lequel des acteurs clefs en matière de recherche sur les mobilités (Air Liquide, SNCF, Vedecom, Ceremh) travaillent au développement de solutions innovantes qui pourront être expérimentées avant d’être déployées à l’échelle de l’agglomération.


Qu’est-ce que le campus et ses étudiants apportent à la Ville ?

Toute collectivité a besoin d’un équilibre entre les générations. La présence de l’UVSQ et de ses nombreux étudiants – futurs entrepreneurs, collaborateurs ou chercheurs – contribuent à forger notre tissu économique et est donc un atout pour la vitalité économique de notre environnement. C’est aussi une population qui s’investit dans le monde associatif. Ainsi, au sein des écoles, de nombreux étudiants de l’UVSQ travaillent dans le secteur de l’animation sur le temps périscolaire. Beaucoup contribuent chaque année, également, à l’opération “Bac”, en aidant de manière bénévole les lycéens en difficultés à réviser leur bac.

C’est dans ses interactions entre la ville et le campus que se mesure la qualité d’une implantation étudiante. Enfin, en termes économiques, les étudiants sont aussi les créateurs d’entreprise de demain. VGP et l’UVSQ souhaitent renforcer l’accompagnement des jeunes étudiants porteurs d’idée vers la valorisation économique de leur projet.

Comment valorisez-vous le potentiel universitaire à Versailles ?

Le monde de la recherche a toute sa place à Versailles. Et l’UVSQ, de par ses laboratoires et ses publications, poursuit ainsi l’héritage intellectuel qui constitue notre cité. Notre rôle, en tant que collectivité, est de faciliter l’implantation de ces projets sur notre territoire. À ce titre, on ne peut que se réjouir de voir l’UVSQ, aux côtés de nombreux autres partenaires, investir dans la recherche au sein du pôle de compétitivité Vedecom.

Un autre enjeu majeur de la vie étudiante est le décloisonnement. Il est important de pouvoir favoriser les rencontres, de pouvoir bénéficier des savoir-faire universitaires et de manière très pragmatique, également, d’accompagner les étudiants dans leur vie à Versailles. Nous avons entrepris un travail considérable sur le logement étudiant. En trois ans, nous sommes passés de 44 logements sociaux étudiants à 326 avec l’ouverture récente de la résidence “Portes des jardins”. Nous proposons chaque année, également, dans cette perspective de décloisonnement, une soirée d’accueil pour tous les étudiants primo-arrivants sur Versailles.