Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctorat

Analyses physio-génomiques des réponses aux stress oxydants chez la levure Saccharomyces cerevisiae

le 13 juin 2008

Le Vendredi 13 Juin 2008 à 14h00

 

A l'Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires
CEA / SACLAY
Salle A1
91191 Gif sur Yvette cedex

 

Par Monsieur Jean LABARRE Discipline : SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTE

Au cours de ces douze dernières années, mes activités de recherche se sont concentrées sur la levure Saccharomyces cerevisiae comme modèle pour l'étude des réponses cellulaires à différents agents toxiques produisant un stress oxydant, en particulier le peroxyde d'hydrogène et le cadmium. Ces réponses cellulaires ont été abordées dans un cadre post-génomique en couplant et comparant des méthodes d'analyse du protéome, du transcriptome et du métabolome. Ces études ont mis en évidence des réponses métaboliques et physiologiques adaptées, certaines très originales telle que l'économie du soufre dans les protéines de levures exposées au cadmium permettant d'accroître la production de glutathion et les capacités de détoxification cellulaire. Mes travaux ont aussi consisté en innovations méthodologiques basées sur les techniques de marquage isotopique, appliquées notamment dans les domaines de la protéomique et de la métabolomique.
Les projets de mon équipe s'orientent maintenant vers deux directions principales (1) progresser dans la compréhension du métabolisme soufré chez la levure par la modélisation mathématique de cette voie nourrie par de nombreuses données expérimentales ; (2) identifier les mécanismes de toxicité cellulaires et moléculaires des agents oxydants et en particulier du cadmium.

Abstract :
During these twelve last years, my research projects have focused on the yeast Saccharomyces cerevisiae as a eukaryotic model for the study of the cellular responses to different toxic agents inducing oxidative stress, mainly hydrogen peroxide and cadmium. The cellular responses have been studied through a « multi-omics » approach by coupling proteome, transcriptome and metabolome analyzes. These studies have evidenced well-adapted physiological responses such as the saving of sulfur in proteins of cadmium exposed cells allowing an increased capacity of glutathione synthesis and of cadmium detoxification. I also have been involved in development of methods based on differential isotopic labelling, used to improve quantifications in proteomics and metabolomics.
My current projects focus on (1) the sulfur and glutathione synthesis pathway with the construction and utilization of mathematical models fed by numerous experimental data; and (2) the mechanisms involved in cellular and molecular toxicity of cadmium

 

Informations complémentaires

Jean-Marie FRANCOIS, Professeur, à l'Institut National des Sciences Appliquée de Toulouse - Rapporteur Bernard GUIARD, Directeur de Recherche, au Centre National de la Recherche Scientifique, Gif-sur-Yvette - Rapporteur Francine MESSENGUY, Chargé de Recherches Principale, à l'Institut de Recherches Microbiologiques Waime, Belgique - Rapporteur Florent GUILLAIN, Directeur de Recherche, au Centre d'Energie Atomique, Grenoble - Examinateur Bernard MIGNOTTE, Professeur des Universités à l'Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines - Examinateur