Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctoratSoutenances de thèse

"Approche Translationnelle en Neuromodulation : des modèles précliniques vers le patient" par Béchir Jarraya

Discipline: Neurochirurgie

Résumé
Le handicap neurologique est un défi majeur du 21ème siècle. En neurochirurgie, les développements d’approches thérapeutiques non-lésionnelles, réversibles, ciblées et programmables de neuromodulation, est en train de modifier la prise en charge classique de ces patients, ouvrant ainsi un champs immense en terme d’interfaçage entre nouvelles technologies et structure nerveuses. L’essor de la neuromodulation provient de l’interaction féconde entre l’extraordinaire développement des neurosciences et des technologies, et le transfert vers le patient. Ces développements s’inscrivent dans une démarche internationale de recherche translationnelle depuis les modèles animaux pré-cliniques (notament chez le primate non-humain) jusqu’aux essais cliniques de phase I/II. La neuroimagerie fonctionnelle (IRMf) pourra jouer un rôle croissant et interviendra à différents niveaux : développement de cibles thérapeutiques, dissection des mécanismes neurobiologiques de la neuromodulation, optimisation et personnalisation. Partant de l’exemple du développement translationnel d’une thérapie génique de la maladie de Parkinson, cette démarche translationnelle nous guidera dans le développement de la neuromodulation dans le traitement du handicap moteur chez le blessé médullaire et dans les désordres chroniques de la conscience.

Abstract
Neurological disability is a major challenge for the 21st century. In neurosurgery, the development of lesion free, reversible, targeted and programmable neuromodulation approaches is shifting the medical approach of these conditions, paving the way for increasingly efficient neural interfacing therapeutical devices. Neuromodulation success is related to the continuum between important technological ans neuroscientifical adavancements, and the clinical translation to patients. The Translational approach in neuromodulation creates a close interaction from preclinical studies (especially non-human primate models) to early phases of clinical trials. Functional neuroimaging (fMRI) can play a major role te develop neuromodulation at every step : development of new neuromodulation targets, identification of the biological mechanisms, and otpimization/customization of the treatment. Starting from the example of the translational development of a gene therapy for Parkinson’s disease, this translational approach will guide us to develop neuromodulation approaches to treat disability conditions such us chronic spinal cord injury and chronic disorders of consciousness.

Informations complémentaires
Monsieur François Giuliano, Professeur des Universités-Praticien Hospitalier, Hôpital Raymond Poincaré, Garches- Rapporteur
Monsieur Alim Louis Benabid, Professeur Emérite à l’Université Joseph Fourier, CEA, Grenoble – Rapporteur
Madame Rose Katz, Directrice de recherche, Hôpital Pitié Salpêtrière- Service de Médecine Préventive & Réadaptation, Paris - Rapporteur
Monsieur Frédéric Lofaso, Professeur des Universités-Praticien Hospitalier, Hôpital Raymond Poincaré- Unité EA4497, Garches - Président
Monsieur Lionel Naccache, Institut du Cerveau et de la Moelle épinière-Hôpital Pitié Salpêtrière, Paris - Examinateur
Monsieur Tarek Sharshar, Professeur des Universités-Praticien Hospitalier, Service de Réanimation - Hôpital Raymond Poincaré– Examinateur


Contact :
DREDVal serice FED :