Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctoratSoutenances de thèse

Biographie d’une nécropole italienne du XIXème siècle : le cimetière de la Chartreuse de Bologne

le 16 mars 2008

Le dimanche 16 mars 2008 à 09h30
L'Eole Internationale des Hautes Etudes du Collegio San Carlo de Modene Scuola Internationale Alti Studi - Collegio San Carlo Via San Carlo, 5 41100 MODENE - ITALIE

Par Monsieur Gian Marco VIDOR Discipline : Histoire Contemporaine

Fondé en 1801, le cimetière de la Chartreuse n'est pas une simple application des  réformes des Lumières en matière de sépultures. Par certains aspects, il constitue un exemple unique dans le panorama italien et européen. Grande nécropole presque complètement fermée sur le monde extérieur, le cimetière est conçu comme une sorte de musée d'art funéraire contemporain. C'est également un village où vit une petite communauté, composée des employés et de leurs familles. L'histoire de la Chartreuse de Bologne a permis de mettre en lumière la nature polymorphe des nécropoles du XIXe siècle et de mettre en évidence une hiérarchisation complexe des sépultures basée sur des catégories pluriséculaires de séparation, marginalisation et exclusion des cadavres. Lieu fondamental pour la constitution de l'identité citadine et nationale, le cimetière présente une interaction des éléments de la ville des morts du Moyen Age avec celles de la ville imaginée et projetée par la culture du XVIIIe siècle.

Abstract :

Biography of an 19th century Italian necropolis: the Certosa Cemetery in Bologna Founded in 1801, the Certosa cemetery is not a simple application of Enlightenment reforms regarding sepulchres. In certain aspects, it constitutes a unique example in the Italian and European panorama. A large necropolis, almost completely closed off from the exterior world, the cemetery is conceived as a sort of museum of contemporary funerary art. It is also a village where lives, not always peacefully, a small community, composed of employees and their families. The history of the Certosa of Bologna highlights the polymorphous nature of necropolises of the nineteenth century and shows a complex hierarchical organization of sepulchres based on plurisecular categories of separation, marginalization, and exclusion of the cadavers. Fundamental location for the constitution of urban identity and national identity, the cemetery presents an interaction between the elements of the Middle Ages burial ground with those of the necropolis imagined and projected by eighteenth century culture.

Informations complémentaires

Régis BERTRAND, Professeur Emérite, à l'Université de Provence, Marseille - Rapporteur Giovanni FILORAMO, Professeur des Universités à l'Université de Turin, Italie - Rapporteur Jean-Didier URBAIN, Professeur à l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines - Directeur de thèse Dino MENGOZZI, Professeur des Universités à l'Ecole Internationale des Hautes Etudes du Collegio San Carlo de Modène, Italie - Co-directeur de thèse Michelina BORSARI, Directrice de  l'Ecole Internationale des Hautes Etudes du Collegio San Carlo de Modène, Italie - Examinatrice Remo BODEI, Professeur des Universités à l'Université de Californie, Etats-Unis - Examinateur Tullio GREGORY, Professeur Emérite à l'Université de Rome « La Sapienza », Italie - Examinateur Francisco JARAUTA, Professeur des Universités à l'Université de Murcie, Espagne - Examinateur