Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctorat

"Caractérisation et rôle du récepteur apparenté aux récepteurs aux estrogènes ERRy dans le placenta normal et pathologique" par Dorothée Poidatz

Discipline: Biologie cellulaire, Laboratoire: UPCG - EA 2493 - Unité De Pathologie Cellulaire Et Génétique

Résumé
Le placenta humain est un organe indispensable au maintien de la grossesse et au développement fœtal. Son unité structurale et fonctionnelle est la villosité choriale, constituée principalement de cytotrophoblastes qui se différencient selon la voie villeuse endocrine ou extravilleuse invasive. Le développement intense du placenta et ses fonctions multiples requièrent des besoins en énergie importants. La régulation du métabolisme énergétique placentaire passe, en partie, par le contrôle de l’activité mitochondriale.
La mitochondrie est l’organelle clé du métabolisme énergétique. Cependant, elle intervient dans de nombreuses autres fonctions cellulaires telles que l’apoptose et la biosynthèse des hormones stéroïdes. Des études récentes suggèrent que les mitochondries sont impliquées dans la différenciation cellulaire.
Le récepteur apparenté aux récepteurs des oestrogènes-γ, (ERRγ), est un facteur de transcription qui joue un rôle crucial dans le contrôle du métabolisme énergétique. Des travaux préliminaires ont montré qu’ERR est fortement exprimé dans le placenta humain.
Dans ce travail, nous nous sommes intéressés à l’implication d’ERRγ dans le développement placentaire.
Dans une première partie, nous avons caractérisé l’expression d’ERRγ dans les trophoblastes de placentas humains de 1er et de 3ème trimestre. Nous avons montré que l’expression d’ERRγ i) augmente au cours de la grossesse et ii) est plus importante dans les cytotrophoblastes villeux en comparaison aux cytotrophoblastes extra-villeux.
Dans une seconde partie, nous avons montré que la différenciation des cytotrophoblastes villeux est associée à des modifications du métabolisme énergétique et du contenu mitochondrial. De plus, nous avons clairement démontré qu’ERRγ contrôle positivement la différenciation des trophoblastes villeux en modulant les fonctions mitochondriales.
Enfin, nous avons montré qu’ERRγ est moins exprimé dans les placentas issus de retards de croissance intra-utérins en comparaison à des placentas normaux. De plus, la diminution d’ERRγ est associée à une baisse du contenu mitochondrial placentaire.
L’ensemble de ce travail a permis de mettre en évidence le rôle clé d’ERRγ et des mitochondries dans le développement du placenta humain.

Abstract
Human placenta is a vital organ for pregnancy support and fetal development. The chorionic villi is the structural and functional unit of the placenta and is mainly constituted by trophoblastic cells. The trophoblast differentiate in villous endocrine and extra-villous invasive trophoblast. Placental development and its numerous functions require the availability of high energy. Placental energetic metabolism control is partially mediated by the regulation of mitochondrial activity.
Mitochondria are key organelles of the energetic metabolism. However, mitochondria are involved in numerous other cellular functions such as apoptosis and steroid hormone biosynthesis. Moreover, recent studies suggest that mitochondria are involved in cell differentiation.
Estrogen related receptor-γ (ERRγ) is a transcriptional factor implicated in the control of energetic metabolism. Preliminary studies showed that ERRγ is highly expressed in human placenta.
In this work, we decided to study ERRγ implication in human placental development.
In a first part, we characterized ERRγ expression in trophoblast from first and third trimester human placentas. We showed that ERRγ expression i) increased during pregnancy and ii) was higher in villous than extra-villous trophoblasts.
In a second part, we showed that villous trophoblast differentiation was associated with modifications of energetic metabolism and mitochondrial content. Moreover, we clearly demonstrated that ERRγ positively controled villous differentiation by the modulation of mitochondrial functions.
In a last part, we showed that ERRγ was less expressed in placentas from intra-uterine growth restriction as compared to non-pathological placentas. Moreover, this down-regulation was associated with a decrease of mitochondrial content.
This work thus showed, for the first time, that ERRγ and mitochondria played a key role in placental development.
Informations complémentaires
Monsieur Thierry Fournier, Directeur de Recherche, Université Paris Descartes – Rapporteur
Madame Nadia Alfaidy, Chargée de Recherche, CEA, Grenoble – Rapporteur
Madame Marie−Noëlle Dieudonné, Professeur des Universités, Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Directrice de thèse
Monsieur François Vialard, Professeur des Universités-Praticien Hospitalier, Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Examinateur
Monsieur Sébastien Gaumer, Maître de Conférences, Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Examinateur
Madame Anne Tarrade, Chargée de Recherche, INRA, Jouy-en-Josas– Examinateur

Contact :
DREDVal Service FED :