Vous êtes ici : UVSQ RechercheStructures de rechercheLes laboratoires

Equipe d'accueil

Cultures, Environnements, Arctique, Représentations, Climat (CEARC) - EA 4455

Sur Internet :
www.cearc.uvsq.fr

Informations générales

Structure(s) de rattachement :

Observatoire de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (OVSQ)

Référence : EA 4455

Organisation

Composition de l'équipe

Directeur :
Jean-Paul Vanderlinden
jean-paul.vanderlinden@uvsq.fr

Directeurs adjoints :
Mateo Cordier
mateo.cordier@uvsq.fr
Alexandra Lavrillier
alexandra.lavrillier@uvsq.fr
 
Responsable financière :
Jessica Alcher
jessica.alcher@uvsq.fr


Activités

Thèmes de recherche

Depuis mars 2013, le CEARC est constitué d'un noyau d’universitaires dont l’objectif est de mener une pratique transdisciplinaire autour de deux thèmes centraux:

1) le thème Transition-Adaptation en tant que concepts entrelacés
2) l’Arctique circumpolaire.

Le thème Arctique examine les problèmes des sociétés et des cultures circumpolaires arctiques et leurs représentations face aux changements d’hier et d’aujourd’hui. Cela implique plusieurs disciplines et objets de recherche tels que les défis du changement climatique et du développement durable; adaptations économiques, politiques, sociales et culturelles des populations arctiques contemporaines; ethnohistoire et anthropologie des sociétés arctiques; productions culturelles des sociétés arctiques et en particulier de l’éducation; histoire de la découverte et de l'exploration de l’Arctique.

L'adaptation est centrée sur l'étude des interactions entre les sociétés humaines et leur environnement en mutation dans les différentes voies de soutenabilité envisageables. C’est dans ce contexte que l’étude de la transition est un sujet de recherche important. Les recherches de ce thème reposent avant tout sur un postulat: les crises globales répétées et invasives et l'accumulation de problèmes pernicieux ne sont pas imputables à des pratiques susceptibles de se réformer progressivement et marginalement, mais à un déficit de durabilité de nos politiques, voire du système socio-politique lui-même.

En ce sens, la transition vers la durabilité est une transformation radicale, qui se déroule sur une longue période, par des chemins qui sont loin d’être rectilignes et pour lesquels on peut observer des accélérations, des ralentissements et même des retours en arrière - et dont l’observation implique d’y contribuer.