Vous êtes ici : FRVous êtesJournalisteEspace presse

Dépistage des infections à Chlamydia chez les jeunes femmes : une question de santé publique

4 000 étudiantes volontaires de 18 à 24 ans aideront à faire avancer la recherche sur les infections à Chlamydia en participant à l’étude i-Predict.

le 18 décembre 2017



L’étude i-Predict, porte sur les infections sexuellement transmissibles chez les jeunes femmes, véritable enjeu de santé publique. Elle est pilotée par l’unité de recherche B2PhI* (UVSQ/Inserm/Institut Pasteur), avec l’appui de l’unité de recherche clinique des HUPIFO*, en collaboration avec le Centre national de référence des infections sexuellement transmissibles (IST) bactériennes du Centre Hospitalier Universitaire et de l’Université de Bordeaux, et promue par l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, AP-HP. Démarrée depuis le mois de janvier 2017 sur plusieurs campus universitaires en France, son objectif est d’évaluer si un dépistage systématique et traitement des infections génitales à Chlamydia permettrait de réduire les risques de complications associés, notamment la salpingite à l’origine de l’infertilité. L’étude, qui porte sur 4 000 étudiantes de 18 à 24 ans volontaires dans toute la France, est actuellement en plein recrutement.

> Télécharger le communiqué de presse
Informations complémentaires
Pour faire partie de l’étude, rendez-vous sur : http://www.i-share.fr/actualite/i-predict
L’étude i-Predict permettra d’évaluer la pertinence d’une stratégie de dépistage systématique de l’infection à Chlamydia trachomatis, la plus répandue des infections sexuellement transmissibles
> i-Predict, la nouvelle étude qui s’intéresse à Chlamydia