Accès direct au contenu

Dans :


Imprimer la page
impression pdf

Site institutionnel > Toute l'actualité > les brèves

Des vœux et de l´émotion

Il y avait beaucoup de monde jeudi 26 janvier 2017 dans l’amphi Diderot pour assister aux premiers vœux du président de l’UVSQ Didier Guillemot. Une cérémonie conviviale durant laquelle le président a notamment présenté son équipe aux personnels et partenaires institutionnels et économiques présents.

Sérénité et confiance. C’est avec ces deux mots que le président a tenu à commencer son discours assurant que c’est dans cet état d’esprit qu’il abordait cette nouvelle année. En faisant le pari de « l’intelligence collective », Didier Guillemot a parlé de l’ambition de l’UVSQ : « ambition pour créer des savoirs, ambition pour les transmettre aux étudiants, ambition aussi pour rayonner autour de nous et pour offrir à nos partenaires des Yvelines et de plus loin encore, les leviers de développement dont ils ont besoin pour préparer l’avenir ».



Lucide, Didier Guillemot a rappelé également que face à des marges de manœuvre financières et stratégiques extrêmement faibles, il avait tenu à faire voter en décembre dernier un budget à l’équilibre « comme la loi et le sens des responsabilités nous l’imposent ».

Les 25 ans de l’UVSQ

Les vœux c’est aussi l’occasion de revenir sur les moments forts de l’année écoulée : l’inauguration de la Maison de l’étudiant Marta Pan sur le campus de Guyancourt, le retour de l’UVSQ dans le classement de Shangai des 500 meilleures universités au monde, et l’anniversaire des 25 ans de l’université qui se poursuit tout au long de cette année. Dans la salle, ému, le président fondateur Michel Garnier était d’ailleurs présent : Didier Guillemot lui a rendu hommage ainsi qu’à ses prédécesseurs, Dominique Gentile, Sylvie Faucheux et Jean-Luc Vayssière. L’occasion aussi de saluer Catherine Boudoux, la directrice des moyens généraux qui a participé à la création de l’université et qui part en retraite après 25 ans de bons et loyaux services.

L’occasion aussi de saluer Catherine Boudoux, la directrice des moyens généraux qui a participé à la création de l’université et qui part en retraite après 25 ans de bons et loyaux services. 
Catherine Boudoux et Didier Guillemot

 

Paris-Saclay, un projet difficile mais prometteur

Avant de conclure, Didier Guillemot a bien sûr abordé un sujet d’importance : l’université Paris-Saclay, « le plus grand projet de croissance universitaire de ces dernières années », « incontestablement un très beau projet ». Mais le président a aussi souligné qu’il ne devait pas conduire à « renoncer à qui nous sommes en termes de valeurs et de missions. Nous avons une raison d’être territoriale. Nous avons une éthique universitaire. Nous avons des partenaires. Nous avons surtout des étudiants et une incroyable responsabilité à leur endroit. L’uniformisation ne peut pas être la solution ». Déterminé, Didier Guillemot est convaincu que c’est en considérant les richesses et spécificités de chaque établissement que l’université Paris-Saclay pourra se targuer de posséder « ce supplément d’âme » qu’il n’a pas manqué d’appeler de ses vœux.

Des vœux et de l’émotion


La remise des prix jeune talent UVSQ 2016

 

Dernière mise à jour de cette page : 15 février 2017


Informations pratiques

 Publié lundi 30 janvier 2017

UVSQnews, un rendez-vous régulier avec toutes les infos de l'Université

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

outils accès dossiers réseaux logo_uvsq