Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctorat

"Ecologie de la décision au ministère angolais de l'éducation" par Andriamampianina Pierre

Discipline : Sciences de Gestion, laboratoire : LAREQUOI-Laboratoire de recherche en management

le 29 juin 2013

samedi 29 juin 2013 à 9h30
L'Institut de Psychologie
Paris V
Salle du Conseil
71 Boulevard Edouard Vaillant
92100 Boulogne-Billancourt
Résumé :
Si la décision publique dans les organisations et les régimes occidentaux fait l'objet d'une attention régulière, elle est peu observée dans les contextes africains. C'est cependant dans ces espaces institutionnels, alimentés par les modèles traditionnel, colonial et wébérien, que l'on peut approcher la forme singulière de l'État africain et sa bureaucratie. En Angola, malgré le multipartisme, le régime reste autoritaire. Il organise la prédation des ressources et la population ne bénéficie pas de la croissance économique. L'accès à l'éducation e la formation d'une main d'oeuvre qualifiée ont pourtant été présentés par le gouvernement comme des objectifs prioritaires. La réforme d l'enseignement technique et professionnel prévoyait à cette fin la construction et l'équipement d'une cinquantaine d'établissements sur l'ensemble du territoire. En 2010, de nombreux établissements sont achevés mais demeurent vides, sans élèves ni enseignants. L'étude explore l'environnement de la décision qui a mené à cette réforme pour en comprendre les principales dynamiques, elle analyse aussi le rapports de force, les interdépendances qui existent entre les facteurs individuels, ceux liés à l'organisation, à la situation et à des éléments externes. Il semble que, parmi les multiples rationalités en jeu dans le processus de décision au ministère de l'éducation, celles relatives aux intérêts économiques des élites dominent et es préoccupations éducatives ont été reléguées au second rang. Au final, cette dernière doit davantage être perçue comme un élément de renforcement du pouvoir en place plutôt que comme une véritable politique publique.

Abstract :
If attention is largely paid on public decision in Western countries and organisations, it is less analysed in African contexts. It is nonetheless in these institutional spaces, fed by traditional, colonial and weberian models, that we can approach the singular form of the African State and its bureaucracy. In Angola, despite multipartism, the regim remains authoritarian ; it organises predation of resources and people do not benefit from economic growth. However, access to education and training of skilled workers have been presented by the government as priority objectives. To this end, the technical and professional education reform foresaw to build and equip about fifty schools throughout the territory. In 2010, major work has been completed but schools remain empty, and had neither pupil nor teacher. The study explores the environment of decision that led to the reform in order to understand the main dynamics, it analysis the balance of power, interdependences linking the individual, organisational and the situational factors and those related to external elements. It seems that among the multiple rationalities at stake in the decision process in the Ministry of Education, those close to the economic interests of the elite dominate and education concern has been relegated to the background. Finally, the reform should be rather conceived as an element of reinforcement of the rulers power than a proper public policy.
Informations complémentaires
Michèle GUIGUE, Professeur émérite, à l’Université de Lille 3 - Rapporteur
Bartolo PAIVA CAMPOS, Professeur, à l’Université de Porto, Portugal - Rapporteur
Louis MARMOZ, Professeur émérite, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, - Directeur de thèse
Alain KOKOSOWSKI, Professeur des Universités, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, – Examinateur
Francisco KOMLAVI SEDDOH, Professeur, Directeur de la Division de l’Enseignement Supérieur de l’UNESCO et ancien recteur de l’Université de Lomé, Togo – Examinateur
Dinah TINÔCO, Professeur, à l’Université Fédérale de Rio Grande Do Norte, Brésil – Examinateur
Albert PREVOS, Inspecteur Général de l’Education Nationale - Membre invité
Contact :
DREDVal Service FED :