Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctoratSoutenances de thèse

"Effet de la modulation béta adrénergique au cours du sepsis" par Jérôme Aboab

Discipline: Physiologie Laboratoire: LARENES-EA4342-Laboratoire d’Étude de la Réponse Neuroendocrine au Sepsis

le 4 juin 2013

mardi 4 juin à 11h
Société de Réanimation de Langue Française
48, avenue Claude Vellefaux
75010 Paris


Résumé
Les β-bloquants modulent la balance sympathique/parasympathique. Dans l’insuffisance cardiaque non septique, ils restaurent la variabilité cardiovasculaire et améliorent la survie. Au cours du choc septique, des effets analogues liés à un rôle anti-inflammatoire pourraient exister.
Au cours de cette recherche, un modèle porcin endotoxémique particulièrement sévère a été utilisé. Il se caractérise par la survenue d’une défaillance cardiaque dès la première l’heure suivant l’injection de LPS. Le remplissage vasculaire était identique quelque soit le groupe. Aucun vasopresseur n’était utilisé. Compte tenu du caractère contre-intuitif de l’utilisation d’un bétabloquant dans le choc septique, nous avons tout d’abord vérifié la tolérance des β-bloquants au cours du sepsis. La diminution de 20% de la fréquence cardiaque était associée à une augmentation du volume d’éjection systolique et le débit cardiaque restait stable quelque soit le groupe. Au cours de la seconde expérimentation, nous nous sommes attachés à confirmer les effets anti-inflammatoires rapportés au cours de sepsis dans des modèles murins. Ces effets n’ont pas été retrouvés dans notre modèle. Le groupe d’animaux traités par Esmolol présentait une aggravation de la fonction hépatique et rénale par rapport au groupe contrôle, posant notamment la question de la posologie optimale.
Enfin, nous avons montré que le blocage β1 augmentatait la variabilité cardiovasculaire témoignant d’une amélioration du fonctionnement global du système nerveux autonome. L’analyse spectral a quant à elle révélée que l’utilisation d’Esmolol modifie la balance sympathique/parasympathique au profit de l’activité parasympathique.

Abstract
Beta blockers modulate the sympathetic/parasympathetic balance. In sepsis heart failure, they restore cardiovascular variability and improve survival. During septic shock, similar effects related to anti-inflammatory role may exist.
In this research, we used a porcine endotoxemic model particularly severe characterized by the occurrence of heart failure during the first hour after LPS injection. Vascular filling was the same in each groups. No vasopressor was used. Given the cons-intuitive to use a beta-blocker in septic shock, we first tested the tolerance of beta-blockers during sepsis. The 20% decrease in heart rate was associated with an increase in stroke volume. Cardiac output remained stable whatever the experimental group. In the second experiment, we try to confirm the anti-inflammatory effects reported during sepsis in mouse models. These effects were not found in our model. In addition, the group of animals treated with esmolol showed a worsening of hepatic and renal function compared to the control group, raising the issue of the optimal dosage. Finally, we showed that blocking β1 was associated with an increase in cardiovascular variability reflecting improved overall functioning of the autonomic nervous system. The spectral analysis has revealed that Esmolol alters the sympathetic/parasympathetic balance in favor of parasympathetic activity.

Informations complémentaires
Monsieur Bruno Levy, Professeur des Universités−Praticien Hospitalier, Université Nancy I – Rapporteur
Monsieur Didier Payen De La Garanderie, Professeur des Universités−Praticien Hospitalier, Université Paris VII – Rapporteur
Monsieur Djillali Annane, Professeur des Universités−Praticien Hospitalier, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Directeur de thèse
Monsieur Pascal Merlet, Professeur des Universités−Praticien Hospitalier, Université Paris VII – Examinateur
Monsieur Rémi Neviére, Professeur des Universités−Praticien Hospitalier, Université Lille II – Examinateur
Monsieur Eric Bellissant, Professeur des Universités−Praticien Hospitalier, Université de Rennes 1 – Examinateur

Contact :
DREDVal Service FED :