Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctoratSoutenances de thèse

« Étude de l’expression de la protéine SRY au cours du développement testiculaire chez le bouc » par Fatemeh Montazer-Torbati

le 7 décembre 2010

mardi 7 décembre 2010 à 14h

Présentée par : Mademoiselle Fatemeh MONTAZER-TORBATI Discipline : Biologie Moléculaire Laboratoire : BDR

Résumé :
Malgré le rôle principal de SRY dans la différenciation du testicule, la protéine SRY est mal conservée entre les espèces mammifères en dehors de la boite HMG. Ainsi, des anticorps contre la protéine SRY doivent être développés pour chaque espèce étudiée. Nous avons produit un anticorps dirigé spécifiquement contre la protéine SRY de chèvre. L’étude de l’expression gonadique de la protéine SRY chez la chèvre montre que SRY est exprimée dans toutes les cellules des crêtes génitales. Après la formation des cordons séminifères jusqu'à la période pré-pubertaire, la protéine gSRY est plus fortement détectée dans les cellules de Sertoli et les cellules germinales. Avant la puberté, la protéine SRY disparait dans les cellules germinales méiotiques. Par ailleurs, une forte expression peut être observée dans la périphérie du noyau des cellules de Sertoli adulte. Ainsi, SRY pourrait avoir d’autres fonctions dans le maintien des caractères testiculaires ainsi que dans la fertilité des mâles.

Abstract :
Despite the main role of SRY in testis differentiation, SRY protein is not well-conserved between mammalian species except HMG box. Thus, antibodies against SRY protein for each studied species must be developed. We produced an antibody directed specifically against the goat SRY protein (gSRY). Study of the gonadal expression of SRY protein in goats showed that the SRY protein is expressed in all the cells of the genital ridge. After the formation of seminiferous cords until the pre-pubertal period, gSRY protein was highly detected in Sertoli and germ cells. Before puberty, SRY protein disappears in meiotic germ cells. Furthermore, a strong expression of the SRY protein can be observed at the nuclear envelope of adult Sertoli cells. Then, SRY could have other functions in testicular characters maintenance and male fertility.
Informations complémentaires
Norbert GHYSELINCK, Directeur de Recherche CNRS, au CNRS/Institut de Génétique et de Biologie Moléculaire et Cellulaire - Illkirch - Rapporteur
Francis POULAT, Chargé de Recherche CNRS, au CNRS/Institut de Génétique Humaine - UPR 1142 - Montpellier - Rapporteur
Eric PAILHOUX, Directeur de Recherche, à l’INRA/Laboratoire de Biologie du Développement et de la Reproduction - UMR 1199 - Jouy-en-Josas - Directeur de thèse
Maëlle PANNETIER, Chargé de Recherche, à l’INRA/Laboratoire de Biologie du Développement et de la Reproduction - UMR 1199 – Jouy-en-Josas - Co-Directeur de thèse
Bernard MIGNOTTE, Professeur des Universités, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines/Laboratoire de Génétique et Biologie Cellulaire (LGBC) - Versailles - Examinateur
Daniel VAIMAN, Chargé de Recherche, à l’INSERM/Unité Inserm 709 - Equipe Génomique et Epîgénétique des Pathologies Placentaires - Paris - Examinateur

Contact :
dredval service FED :