Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctorat

"Evolution des facteurs psychosociaux au travail et de la santé mentale en période de crise économique dans les populations au travail en France et en Europe" par Lucile Malard

Discipline: Santé Publique - Epidémiologie, Laboratoire: CESP - UMRS 1018 - Centre de recherche en Épidémiologie et Santé des Populations

le 28 juillet 2015

Le lundi 28 septembre à 15h
Hôpital Paul Brousse
Salle de conférence du CESP
16, avenue Paul Vaillant Couturier
94800 Villejuif
Résumé
Depuis 2008, les pays développés ont dû faire face à une sévère crise économique qui a pu impacter les conditions psychosociales de travail et la santé mentale. L’objectif de la thèse était d’évaluer l’évolution des facteurs psychosociaux au travail et de la santé mentale dans les populations au travail en Europe et en France durant la crise économique de 2008, et d’étudier si ces évolutions étaient différentes selon des sous-groupes de population.
Les données d’enquêtes européennes transversales périodiques dans 30 pays d’Europe en 2005 et 2010 (73496 salariés) et d’une enquête nationale prospective française en 2006 et 2010 (5600 travailleurs) ont été mobilisées.
Les facteurs psychosociaux au travail avaient une évolution mitigée parmi les salariés européens entre 2005 et 2010, avec des dégradations et des améliorations, et se dégradaient en France entre 2006 et 2010, surtout pour les femmes. Les facteurs se dégradaient plus fortement pour les pays les plus touchés par la crise, les plus jeunes, les professions les moins qualifiées et le secteur public. Aucune évolution des pathologies mentales n’a été observée dans la population au travail en France. Néanmoins, des comportements et indicateurs de santé mentale (consommation d’alcool, tabagisme, problèmes de sommeil, santé perçue) ont montré une dégradation entre 2006 et 2010, en particulier chez les plus jeunes et les travailleurs en contrat permanent.
Des politiques de prévention pourraient être utiles afin de limiter la dégradation des conditions psychosociales de travail et de la santé mentale en mettant l’accent sur des sous-groupes de population particulièrement exposés à cette dégradation.

Abstract
Since 2008, the developed countries have had to face a severe economic crisis which could have affected psychosocial working conditions and mental health. The aim of this thesis was to assess the changes in psychosocial work factors and in mental health in the working populations in Europe and in France in times of the 2008 economic crisis, and to study whether these changes were different according to various subgroups of population.
Data from European periodical cross-sectional surveys in 30 European countries in 2005 and 2010 (73496 employees) and a national prospective French survey in 2006 and 2010 (5600 workers) were used.
Psychosocial work factors displayed mixed changes among European employees between 2005 and 2010, with both deteriorations and improvements, and worsened in France between 2006 and 2010, especially among women. Workers in the countries highly hit by the crisis, younger workers, low-skilled workers and public sector workers were more likely to be affected by these negative changes. No change in mental disorders was found in the French working population. Nevertheless, behaviours and indicators of mental health (alcohol use, smoking, sleep problems and self-reported health) worsened between 2006 and 2010, in particular among younger workers and workers with permanent contract.
Prevention policies could be useful to reduce the deterioration of psychosocial working conditions and mental health especially among some subgroups of population most affected by this deterioration.

Informations complémentaires
Madame Ariane Leroyer, Maître de Conférences, Université Lille 2 – Rapporteur
Madame Emmanuelle Cambois, Directeur de Recherche, Institut national d'études démographiques, Paris – Rapporteur
Madame Isabelle Niedhammer, Directrice de Recherche, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Directrice de thèse
Monsieur Pascal Guénel, Directrice de Recherche, Hôpital Paul Brousse – Examinateur
Madame Hélène Sultan-Taïeb, Professeur des Universités, Université du Québec, Montréal – Examinateur

Contact :
DREDVal service FED :