Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctoratSoutenances de thèse

«Exploration des interactions Leishmania-hôtes rongeurs de laboratoire : une approche multimodale, en temps réel, à l’échelle cellulaire et tissulaire» par Emilie De La Llave

Présentée par : Mademoiselle Emilie DE LA LLAVE Discipline : Biologie Cellulaire Laboratoire : Unité Immunophysiologie et Parasitisme Intracellulaire/Département de Parasitologie et Mycologie

Résumé :
Les Leishmania sont des protozoaires responsables d’une grande variété de parasitoses animales et humaines connues sous le nom de leishmanioses. Afin de mieux comprendre à l’échelle cellulaire et tissulaire les interactions qui s’établissent entre les parasites Leishmania amazonensis et leurs organismes hôtes ou cellules hôtes, i) des analyses in vitro sur les macrophages et les LDs et ii) des analyses in situ/ex vivo de certains paramètres de la réponse immunitaire induite chez la souris
« sensible » C57BL/6 et « semi-résistante » DBA/2 après l’inoculation de faibles doses de promastigotes métacycliques dans le derme ont été réalisées. Ce travail a tout d’abord nécessité la mise au point de techniques permettant i) la génération et le tri de LDs hébergeant des amastigotes vivants et ii) d’estimer par bioluminescence et RT-PCR les fluctuations des charges parasitaires d’une part au site d’inoculation et dans le ganglion drainant. Dans les analyses in vitro, ont été particulièrement ciblés les transcrits signant une reprogrammation des macrophages et des LDs i) en tant que cellules hôtes per se, ii) en tant que cellules contribuant au niveau du derme à prévenir le recrutement de leucocytes inflammatoires et à faciliter le recrutement de leucocytes comme cellules hôtes et iii) en tant que cellules ayant les capacités de migration, d’activation et de communication avec les lymphocytes T. Dans les analyses ex vivo, ont été particulièrement ciblés, dans deux tissus distincts que sont le pavillon auriculaire et le ganglion drainant, les transcrits signant la migration des LDs et les transcrits signant les différentes sous populations de lymphocytes T.

Abstract :
Leishmania protozoa are responsible for a wide variety of parasitic disease known as leishmaniasis. To better understand at the cell and tissue level the interactions that develop between Leishmania amazonensis parasites and their mammal host or host cells, i) in vitro assays on macrophages and LDs and ii) analysis of in situ/ex vivo parameters of immune response developed in mice "susceptible" C57BL/6 and "semi-resistant" DBA/2 after inoculation of low doses of metacyclic promastigotes in the dermis were performed.
This work was first required the development of technology for i) generating and sorting LDs harboring live amastigotes ii) monitoring by bioluminescence and RT-PCR parasite fluctuations in the ear dermis site and in the draining lymph node. In in vitro study, our attention focused mainly on the amastigote-hosting LDs or macrophages transcriptional signatures per se and on the the features that could account for DLs maturation, migration and ability to prime T cells. In ex vivo study, our attention was focused mainly on the analysis of transcripts that could account for DL migration and for T cell activation in two distinct tissues –ear and draining lymph node-.
Informations complémentaires
Fabienne ANJUERE, Chargée de Recherche, à la Faculté de Médecine Pasteur - Unité INSERM U721 - Nice - Rapporteur
Fabienne TACCHINI-COTTIER, Professeur Associé, à l’Université de Lausanne/ Département de Biochimie - Epalinges (Suisse) - Rapporteur
Thierry LANG, Chargé de Recherche, à l’Institut Pasteur - Unité d’Immunophysiologie et Parasitisme Intracellulaire/Département de Parasitologie - Paris - Directeur de thèse
Patrick BASTIEN, Professeur des Universités, à l’Université de Montpellier 1/Laboratoire de Parasitologie Mycologie - CNRS UMR 5093 - Montpellier - Examinateur
Fabienne GIRARD-MISGUICH, Maître de Conférences, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines/Département de Biologie - Versailles - Examinateur
Bernard MIGNOTTE, Professeur des Universités, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines/Laboratoire de Génétique et Biologie Cellulaire (LGBC) - Versailles - Examinateur

Contact :
dredval service FED :