Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctoratSoutenances de thèse

"Faire sens des terres rares : Ethique et gouvernance des ressources minérales" par Fanny Verrax

Discipline : Sciences économiques, laboratoire : CEARC-Centre Européen Arctique

le 24 mai 2013

vendredi 24 mai 2013 à 9h15
Université de Bergen
Sydneshaugen Skole
Auditorium B
Sydnesplassen 9
5007 Bergen
Résumé :
Cette thèse de doctorat vise à identifier et analyser les problèmes éthiques posés par les terres rares, comme ressource non-renouvelable, mal répartie, et essentielle à notre modernité. Le cadre théorique global dans lequel cette étude est menée est celui de la science post-normale (PNS), dans lequel les enjeux sont élevés, les faits sont incertains et les valeurs en conflit, une description qui correspond parfaitement aux terres rares. L'une des recommandations phares de la PNS est la nécessité de repenser la façon dont les décisions technocratiques sont prises, de manière à impliquer davantage de personnes, au-delà des experts. Cette thèse s’est donnée comme objectif de relever ce défi en essayant de faire sens de voix qui ne sont pas habituellement entendues: les générations futures, d'une part, les internautes discutant de questions de gouvernance des terres rares, d'autre part.
Les principales conclusions de ce travail sont :
(i) qu’il n’est pas nécessaire de présupposer une unicité ou une supériorité des menaces environnementales ni d’un point de vue pratique pour les combattre ni d’un point de vue philosophique pour légitimer l’existence d’une éthique environnementale.
(ii) qu’alors même qu’un débat citoyen et novateur sur les enjeux environnementaux est extrêmement pertinent, un tel débat ne semble pouvoir avoir lieu qu’à propos de questions pré-identifiées par les institutions, rendant l’aspect innovant de la participation critique.
(iii) qu’un règlement de différends sur la question de l’extraction et du commerce des ressources minérales via la solution institutionnelle d’un organisme international n’est pas perçu comme, et en effet ne semble pas, adapté à un cas protéiforme qui reflète de nombreux conflits de valeurs entre individus et communautés.

Abstract :
This interdisciplinary PhD dissertation aims to identify and address the ethical challenges posed by rare earth elements, as a non-renewable, ill-distributed, and valuable resource. The overall theoretical framework in which this study is conducted is the one of Post-Normal Science (PNS), in which stakes are high, facts are uncertain and values are in dispute, a description that fits perfectly rare earth elements. One of the flagship recommendations of PNS is the need to rethink the way technocratic decisions are made, so as to involve more people, and more lay-people, when addressing an issue that can potentially affect many. This PhD thesis took this challenge by trying to make sense of different voices that are not usually heard: future generations on one hand, concerned citizens and internet-users discussing governance issues of rare earths on the other hand.
The overarching conclusion of the PhD dissertation is threefold:
(i) It is not necessary to presuppose uniqueness or superiority of environmental threats, neither from a practical point of view in order to address them nor from a philosophical point of view to legitimate the very existence of environmental ethics.
(ii) Even though a citizen-driven and innovative debate on environmental issues is highly relevant, such a debate seems to be able to take place only on issues that have been pre-identified by institutions, jeopardizing the innovative aspect of participation through problem definition.
(iii) The institutional way of addressing trade disputes over mineral resources is not perceived as, and indeed does not seem adapted to, a protean case reflecting many a conflict between individuals and communities.
Informations complémentaires
Christopher DENT, Professeur et HDR, au Département of East Asian Studies, University of Leeds, Royaume-Uni – Rapporteur
Ellen-Marie FORSBERG, Docteur et HDR, au Arbeidsforskningsinstituttet AS of Oslo, Norvège – Rapporteur
Rasmus SLAATTELID, Associate Professor et HDR, à l’Université de Bergen, Norvège – Examinateur
Grégory QUENET, Professeur des Universités et HDR, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Examinateur
Contact :
DREDVal Service FED :