Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctoratSoutenances de thèse

«Formation de liaisons C-N et C-O stéréocontrôlées : méthodes et applications synthétiques» par Christine Thomassigny

Présentée par : Christine Thomassigny Discipline : chimie organique, minérale, industrielle Laboratoire : ILV

Résumé :
La liaison C-hétéroatome (C-N et C-O) peut être formée de manière stéréocontrôlée selon diverses voies :
En synthèse classique, la formation d’un ß-hydroxyester à partir du ß-cetoester correspondant en contrôlant la stéréochimie de la réaction par hydrogénation catalytique asymétrique, suivi d’une substitution nucléophile par un donneur d’azote conduit au dérivé azoté correspondant.
L’utilisation de très hautes pressions peut permettre d’effectuer des réactions d’aza-Michael diastéréosélective à partir d’esters a,ß-insaturés dérivés de sucres.
Enfin, l’utilisation de l’organocatalyse pour la création de liaison C-N ou C-O en a de carbonyles est une méthode efficace et de plus en plus utilisée. La création de nouveaux catalyseurs ou l’utilisation de substrats originaux a permis d’élargir le champ d’action de cette méthodologie.
Ces trois méthodes seront abordées, et seront illustrées par des applications synthétiques.

Abstract :
The C-N or C-O link can be introduced in a stereoselective way following several methods:
In classical synthesis, the formation of a ß-hydroxyester from the corresponding ß-ketoester by catalytic asymmetric hydrogenation, then nucleophilic substitution by an azide gives the expected C-N link.
The use of very high pressures can allow diastereoselectives aza-Michael reactions from sugar a-insaturated esters derivatives.
At last, the use of the organocatalyse for the creation of C-N or C-O links in a of carbonyles is an efficient and recent method. The preparation of new catalysts or the use of creative substrates can enlarge this method.
These three methods will be discussed, and will be illustrated with synthetic applications.
Informations complémentaires
Frédéric LAMATY, Directeur de Recherche CNRS, à l’Université de Montpellier 2/Institut des Biomolécules Max Mousseron (IBMM) - UMR 5247 - Montpellier - Rapporteur
Jacques ROUDEN, Professeur, à l’ENSICAEN/Laboratoire de Chimie Moléculaire et Thio-organique (LCMT) - UMR 6507 - Caen - Rapporteur
Marie-Christine SCHERRMANN, Professeur des Universités, à l’Université Paris-Sud/Institut de Chimie Moléculaire et des Matériaux d’Orsay (ICMMO) - Orsay - Rapporteur
Christine GRECK, Professeur des Universités, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines/UFR des Sciences - Institut Lavoisier de Versailles (ILV) - Versailles - Membre examinateur
Thierry CONSTANTIEUX, Professeur des Universités, à l’Université d’Aix-Marseille/Institut des Sciences Moléculaires de Marseille (iSm2) - UMR CNRS 7313 - Marseille - Membre examinateur
José MARCO-CONTELLES, Professeur des Universités, à l’Université de Madrid/Institut de chimie organique du Conseil supérieur de recherche scientifique de Madrid - Madrid - Membre examinateur
Contact :
dredval service FED :