Vous êtes ici : FRRechercheStructures de recherche8 pôles scientifiques

UMR/INSERM

Handicap neuromusculaire : Physiopathologie, Biothérapie et Pharmacologie appliquées (END-ICAP)

Adresse :
2 Avenue de la Source de la Bièvre
78180 Montigny-le-Bretonneux
Tél :
01 70 42 94 43
Complément coordonnées
Gestionnaire :
Khadidja Crochet
Tél. : 01 70 42 94 43
khadidja.crochet@uvsq.fr

Informations générales

Structure(s) de rattachement :

UFR des sciences de la santé Simone Veil

Rattachement(s) externe(s) : Génétique et maladies génétiques, Myologie, Néphrologie - urologie, Pneumologie, Rééducation - handicap

Référence : UMR U1179

Département : Biologie, médecine, santé

Organisation

Responsable(s) Composition de l'équipe Directeur :
Luis Garcia
Directeur de recherche CNRS
luis.garcia@uvsq.fr

Directeur adjoint :
Frédéric Lofaso
PUPH CE
f.lofaso@rpc.aphp.fr

Effectifs
Équipe 1 : Biothérapie des maladies du système neuromusculaire, Luis Garcia
29 au total, dont DR1 : 1 ; PUPH : 5 ; PU : 1 ; PH : 2 ; CR1 : 2 ; CH titulaire : 3 ; CTB : 1 ; CTA : 2 ; CJC : 1 ; AHU : 1 ; Post doctorants : 3 ; Prédoctorant : 1 ; Doctorants : 6

Équipe 2 : Biothérapies et pharmacologie des dysfonctions urogénito-sexuelles d’origine neurologique, François Giuliano

21 au total, dont PUPH : 3 ; PH : 1 ; CTB : 7 ; CTA : 1 ; CR : 5 ; CH contractuel : 2 ; DR : 1 ; Master : 1

Équipe 3 : Thérapeutiques innovantes et technologies appliquées aux troubles neuromoteurs, Marcel Bonay

18 au total, dont PUPH : 4 ; MCUPH : 3 ; PU : 1 ; PH : 4 ; CTA : 2 ; CTB : 2 ; MCF : 1 ; CH contractuel : 1

Activités

Thèmes de recherche

Projets scientifiques
End-icap est formée de 3 équipes complémentaires dont les recherches fondamentales et précliniques couvrent les exigences thérapeutiques et les besoins des populations concernées de malades :
développement de nouvelles stratégies thérapeutiques, à fort potentiel de valorisation, fondées sur de nouveaux concepts impliquant des molécules originales ciblant spécifiquement des ARN pré-messagers ;
meilleure connaissance des processus physiopathologiques et des dysfonctionnements fonctionnels vitaux, spécialement la fonction respiratoire ;
recherche de traitements de certaines complications, en particulier urogénito-sexuelles, qui sans être nécessairement impliquées dans le pronostic vital participent à la dégradation de la qualité de vie des malades.

L’intégration au sein d’une seule et même entité d’activités de recherches fondamentales en biothérapie/pharmacologie et de technologies des dispositifs médicaux confère une spécificité originale à notre unité dont l’objectif est l’accroissement de l’élan vital des patients.