Vous êtes ici : UVSQ ActualitéPortraits

L’étudiante visionnaire

le 1 septembre 2016

Portrait d'Iole de Angelis diplômée d'un doctorat en sciences politiques en 2006.

Atypique : voilà sûrement le mot qui caractérise le mieux la trajectoire de Iole de Angelis, cette Italienne qui a fait des relations internationales le fil conducteur de son parcours. Entrée en DESS Analyse des systèmes stratégiques en 1996, après avoir suivi un master à l'International Space University près de Strasbourg, Iole de Angelis réalise, en 1998, sa thèse sur le lien entre le développement des technologies de l'information et de la communication et la montée progressive du terrorisme.

Sujet relativement méconnu à l'époque, tout semble la contraindre à renoncer : « J'étais parmi les premières personnes à faire un doctorat à l'UVSQ. Au tout début, il n'y avait pas encore d'école doctorale. Mon domaine de recherche n'avait presque pas été exploré et je devais travailler en parallèle, faute de bourse » . Déterminée et passionnée, elle trouve alors en l'UVSQ un réel pilier : « L'université s'est montrée très compréhensive et toujours prête à m'aider. J’ai été épaulée dans les démarches et soutenue dans la prolongation de mon doctorat. » Aujourd'hui, Iole de Angelis est une de ces personnes qui semblent avoir tout fait : docteure en relations internationales après avoir soutenu sa thèse en 2006, officier dans l'armée de réserve, ingénieure technico-commercial à la DGA (Direction général de l'armement), travailleuse dans le droit international humanitaire, ce parcours pluriel dépeint bien le caractère de feu de cette femme engagée.

> Découvrir le profil d'Iole Michela de Angelis sur le réseau alumni de l'UVSQ