Vous êtes ici : UVSQ Vie de campusActualités de la vie étudiante

Zoom sur une initiative étudiante : l’Hôpital des Nounours

le 18 juin 2019

Les étudiants en médecine font découvrir aux enfants de manière ludique et pédagogique le monde médical.

L’hôpital des nounours consiste à dédramatiser le monde de l’hôpital et le monde médical en général auprès d'enfants de 4 ou 5 ans. Il est organisé à l’UVSQ par les étudiants en médecine de 2ème et 3ème année. Mis en place depuis déjà plusieurs années dans plusieurs pays et relayé par les facultés de médecine, ce concept est important aux yeux des étudiants et est un projet phare de l’association POEMES (Paris Ouest Etudiants en MEdecine Solidarité).


Comment cela se déroule?


Un hôpital éphémère est mis en place et les enfants viennent présenter leur doudou malade ou blessé aux “nounoursologues” (étudiants déguisés en médecins pour l’occasion). Les doudous se sont souvent fait “un bobo à la patte après être tombé du lit” ou encore “mal au ventre”. C’est donc pendant tout un parcours de soin que l’enfant devra accompagner et rassurer son doudou. Il passera par la salle de consultation pour la remise du carnet de santé et de la carte vitale du nounours ainsi que tous les soins tels que la prise de tension, la prise du poids, de la température et l’écoute du cœur du doudou (tapotez avec votre doigt sur l’autre côté du stéthoscope et le tour est joué : “oh j’entends son cœur !”)

Puis le doudou sera dirigé vers le bloc opératoire (puis la salle de réveil) ou la radio (puis la salle de soin pour le plâtre). Chaque doudou sera soigné avec succès par les enfants qui recevront le diplôme de Nounoursologue. A la fin du parcours, les enfants repartent avec un Nounours pack dans lequel ils trouveront un stéthoscope en plastique, une seringue en plastique, un masque chirurgical, un carnet à dessin…


Le but est de faire pratiquer aux enfants des gestes qu’ils seront susceptibles de recevoir en allant chez le médecin ou à l’hôpital et surtout de leur expliquer à quoi cela sert pour les rassurer.
Nous contactons aussi La Croix-Rouge Française afin que les enfants aient un cours sur les numéros d’urgence.


En bref un projet qui a beaucoup de succès chaque année auprès des enfants, des parents et des étudiants !


Merci à Marianne Laporte, Thomas Houpert et Corentin Rousseau de l’école 3iS (Institut International de l’Image et du Son) pour la réalisation de ce reportage sur l’HdN qui a eu lieu le 26 Mars à Bois D’Arcy.