Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctoratSoutenances de thèse

'La protéine Précore du virus de l'hépatite B humain et ces dérivées : étude des interactions avec les cellules immunes' par Maija Purvina

LAboratoire: LGBC - EA 4589 - Laboratoire de Génétique et de Biologie Cellulaire Discipline: Virologie

Résumé :
Parmi les gènes du virus de l’hépatite B, le gène préC qui code la protéine précore, précurseur de HBe, paraît avoir un rôle clé dans l’établissement de la persistance virale. Mon travail de thèse visait à élucider les mécanismes d’action de précore et de ses dérivés sur les réponses immunes innée et adaptative. A l’aide des protéines P20 et HBe recombinantes, il a été mis en évidence que ces dérivés sécrétés du gène préC se fixent sur les cellules immunes et inhibent la prolifération des lymphocytes T activés. Afin d’élucider les mécanismes moléculaires mis en jeu, la recherche des partenaires de surface de P20 et HBe a été entreprise. Par ailleurs, des expériences complémentaires suggèrent que l’expression du gène préC serait capable de moduler les voies de signalisation de la réponse immune innée. Ce travail met en évidence un effet direct des dérivés de précore sur les lymphocytes T et contribue à mieux comprendre le rôle immunorégulateur de ces protéines virales.

Abstract:
The preC gene of the Hepatitis B virus (HBV) seems to be involved in the establishment of viral persistence. It encodes the precore protein that is the precursor of the HBe antigen. During our PhD project, we focused our attention on the mechanisms by which precore and its secreted derivates (P20 and HBe) can affect the innate and adaptive responses. To reach this goal, we first constructed tagged HBe and P20 proteins. We showed that P20 and HBe can bind to the immune cells and moreover inhibit the proliferation of activated T lymphocytes. To elucidate the mechanism involved, we search the cellular partners of HBe and P20 and identified gC1qR as the partner of P20. In parallel, we showed that expression of the preC gene could modulate the signalisation pathways of the innate response. In conclusion, i) our work highlights a direct effect of the secreted products of the preC gene on T lymphocytes and ii) contribute to a better knowledge on the immunoregulatory role of these viral proteins.

Informations complémentaires
Pierre Bobé, Professeur des Universités, Institut Jacques Monod, Paris – Rapporteur
Marie-Louise Michel, Directrice de Recherche, Institut Pasteur, Paris – Rapporteur
Jean-Michel Rossignol, Professeur des Universités, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Directeur de thèse
Marc Nadal, Professeur des Universités, Institut de Génétique et Mircrobiologie, Orsay - Examinateur
Bruno Blondel, Directeur de recherche, Institut Pasteur, Paris – Examinateur
Cécile Lagaudrière-Gesbert, Maître de conférences, Université Paris Sud 11 - Examinateur

Contact :
DREDVAL service FED :