Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctoratSoutenances de thèse

"La volonté dans la gestion des conflits" par Madame Aurélie Zagori

Discipline : Science politique, laboratoire : DANTE-Laboratoire de Droit des Affaires et Nouvelles Technologies

le 22 octobre 2015

jeudi 22 octobre 2015 à 10h00
L’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Faculté de Droit et de Science Politique
3 rue de la Division Leclerc
Salle du Conseil
78280 Guyancourt
Résumé :
La gestion des conflits est indiscutablement une préoccupation actuelle des opérateurs économiques qui en appellent fréquemment à leur volonté afin de prévenir, traiter, aménager ou résoudre les conflits, au sein du contrat d’origine, par le contrat ou dans le procès, s’appropriant ainsi l’œuvre de justice. La volonté des sujets de droit et l’ordre imposé par les différentes sources de droit s’entrechoquent alors avec une intensité variable selon qu’il s’agit du domaine contractuel ou processuel. De cette confrontation se dessinent les frontières de la liberté qu’il apparaît nécessaire d’éprouver. Apprécier le rôle de la volonté, individuelle ou conjointe, des parties ou des tiers, dans la gestion des conflits permet ainsi d’isoler plusieurs conceptions de la Justice, entre satisfaction d’intérêts privés, service public et réalisation d’un idéal universel. À cet égard, la position adoptée par le droit positif incite à se demander si une vision plus individualiste de la justice serait envisageable.

Abstract :
Conflict management is nowadays undoubtedly a major subject for economic operators who frequently mobilize their will in order to prevent, process, adjust or solve their conflicts, within the original agreement, by an agreement or during the proceedings, thus appropriating the art of justice. Individual will then confronts with the imposed order as defined by different mandatory legal sources with an intensity which varies depending on the contractual or procedural nature of the considered field. From this confrontation arise freedom’s boundaries which need to be challenged. Assessing the role of will, whether individual or joint, of the parties or of third parties, in conflict management enables the isolation of multiple conceptions of Justice, as private interest satisfaction, universal ideal achievement and public service. The position adopted by subtantive law invites to determine if a more individualistic view of justice is conceivable.
Informations complémentaires
Hugo BARBIER, Professeur des Universités, à l’Université d’Aix-Marseille - Rapporteur
Lucie MAYER, Professeur des Universités, à l’Université de Reims Champagne-Ardenne – Rapporteur
Thomas CLAY, Professeur des Universités, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Directeur de thèse
Loïc CADIET, Professeur des Universités, à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – Examinateur
Emmanuel JOLIVET, Professeur Associé, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines - Examinateur
Contact :
DREDVal Service FED :