Accès direct au contenu

Dans :


Imprimer la page
impression pdf

Site institutionnel > Toute l'actualité > les brèves

Les journées Handi-Fac 2016 : le sport et la culture pour sensibiliser

Etudiants, personnels, comédiens, sportifs, tous étaient réunis pour participer et sensibiliser à la question du handicap au sein de l'université.

K-E
Les 7, 8 et 9 mars 2016 a eu lieu la nouvelle édition des journées Handi-Fac. Trois jours où des intervenants de disciplines diverses ont répondu présent pour sensibiliser la communauté universitaire aux handicaps.

Des mises en situtation

Les événements ont débuté lundi 7 mars, avec l'intervention de Marc Bachelet, éducateur sportif au Comité départemental handisport Yvelines, lors du cours de renforcement musculaire de Fabienne Nguyen (chargée d'événements - Vie étudiante et professeur de gym auprès des personnels de l'UVSQ).
Pendant 40 minutes, les personnels assistant au cours ont été mis en situation de handicap dans leurs mouvements. A l'aide d'élastiques, ils ont immobilisé leurs membres inférieurs et supérieurs, ce qui a restreint leur amplitude de mouvements comme ce serait le cas pour une personne atteinte de handicap.

Plusieurs UE de sport réunissant des étudiants de tout horizon (STAPS, MPCI, Management et gestion, ...) ont été consacrées à des initiations handisport. Pierre Nieto, directeur du service des sports (SCAPS), a mené ces interventions.
Du tennis de table au badminton en fauteuil roulant en passant par le tir à la carabine laser, les étudiants se sont confrontés, dans la bonne humeur, aux handicaps dont certains de leurs camarades sont atteints.

 
Sensibilisation handisport 2016
 

Bryan, en deuxième année de MCPI témoigne : "C'est la première fois que je participe à une initiation au handisport où on effectue des exercices qui nous mettent en difficulté. Cette apporche est intéressante et rompt avec les cours de tennis de table que nous avons habituellement. Cette séance m'aura permis de prendre un peu plus conscience des handicaps de manière générale. Au quotidien, je ne suis pas confronté à cette question. Mais il y a encore beaucoup à faire pour améliorer le quotidien des handicapés au sein de l'université".

D'autres événements ont également permis de mobiliser la communauté universitaire, notamment grâce à l'équipe de Kap'Evasion, qui a fait venir à cette occasion, l'auteur Goerges Grard et la compagnie de théâtre En carton.

Un auteur de BD engagé

Goerges Grard, auteur de romans, est connu et reconnu pour  la série de BD la Bande à Ed. Cette bande dessinée raconte les aventures de cinq jeunes, chacun avec son imperfection, dont le héros en fauteuil roulant, a pour petite amie la plus belle fille du collège. Elle aborde librement et sans complexe le handicap.
Cet ancien instituteur est devenu auteur indépendant après avoir été confronté au handicap de l'un de ses élèves. Quand on l'interroge sur les motivations qui l'on poussé à créer l'univers de la Bande à Ed, ce sont les paroles du jeune garçon qui sont restées intactes dans son esprit : "On parle beaucoup de nous les handicapés, mais on nous montre jamais".



Un succès mérité pour un auteur qui ne manque pas d'idées. En effet, depuis 2014 il édite le magazine Handispensable, qui traite de l'actualité du handicap sous plusieurs angles.
A l'image des magazines actuels, il aborde des sujets comme la mode, les bons plans de sorties, met en avant les événements clefs, fait témoigner des personnes handicapées et nous montre qu'il est possible de s'épanouir et de vivre même avec un handicap.

Intervention de la compagnie "En carton"

Toujours sour le signe de la culture et par une approche ludique, la jeune et dynamique compagnie En carton est intervenue en présentant des situations imprégnées des vécus de ses membres, eux-mêmes confrontés au handicap.
Depuis 2 ans, Marie Astier, metteur en scène et comédienne, acompagnée de Chloé Gogniat et Maxime Miguié (comédiens) présente sa pièce "Hosto" dans plusieurs salles parisiennes.
Contactée par l'association Kap Evasion, la troupe est venue jouer des extraits de sa pièce, en plein cours, afin de sensibiliser étudiants et enseignants au handicap.

A la suite de ces interventions, les comédiens ont pu échanger avec leur public autour de la thématique : Comment établir une relation avec une personne handicapée ?

Des journées riches de partage

Cette année encore, Handi-Fac aura été un temps de rencontres et d'échanges riches entre la communauté universitaire et les intervenants présents, comme en témoigne Sylvie Le Coq-Beignon, Responsable du service d'accompagnement des étudiants handicapés :

" Des idées de collaborations ont émergés de ces rencontres, comme par exemple la création d'un atelier de self-défense fauteuil au sein de l'Association des paralysés de France. Pour certains, les activités proposées permettent une véritable sensibilisation et la prise de conscience des difficultés auxquelles sont confrontées les personnes en situation de handicap mais aussi des facultés qu'elles développent pour pallier une déficience : les personnes ayant fait une partie de showdown (ping-pong pour déficient visuel) ont mesuré leur acuité auditive (une fois les yeux masqués) à celle de François, aveugle de naissance. C'est également une grande satisfaction d'entendre nos partenaires émettre le voeux de revenir l'an prochain sur nos journées Handifac."


Dernière mise à jour de cette page : 14 avril 2016


Informations pratiques

Publiée mercredi 30 mars 2016

UVSQnews, un rendez-vous régulier avec toutes les infos de l'Université

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

outils accès dossiers réseaux logo_uvsq