Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctoratSoutenances de thèse

"Lésions cérébrales induites par l'hyperglycémie aiguë au cours du sepsis humain et expérimental" par Romain Sonneville

Discipline: physiologie, Laboratoire: LARENES-EA 4342-Laboratoire d'étude de la réponse neuroendocrine au sepsis

Résumé
Même en l’absence d’agression cérébrale aiguë primitive, toute pathologie aiguë sévère peut être compliquée par une dysfonction cérébrale aiguë diffuse précoce, allant de la confusion au coma. La dysfonction cérébrale aiguë (ou delirium chez les anglo-saxons) est associée à une surmortalité à une durée prolongée de séjour à l'hôpital, à des troubles cognitifs à long terme chez les survivants et à des lésions neuropathologiques.
Nous avons montré que l’hyperglycémie de stress, communément observée au cours des agressions systémiques aiguës, est associée à des lésions neuropathologiques significatives, incluant ischémie et apoptose neuronale, activation microgliale et toxicité astrocytaire chez l’homme et dans différents modèles expérimentaux d’inflammation systémique (brûlures étendues, sepsis). Parmi les modifications gliales observées en conditions hyperglycémiques, l’activation microgliale était le phénomène le plus précoce. Par ailleurs, le cortex frontal semblait tout particulièrement vulnérable à l’hyperglycémie prolongée. Le contrôle de l’hyperglycémie par insuline était associé à une réduction significative des lésions neuropathologiques neuronales et gliales. Ces travaux suggèrent que la prévention de l’hyperglycémie excessive observée au cours des pathologies systémiques sévères est associée à une réduction des lésions neuropathologiques neuronales et gliales.

Abstract
Even in the absence of acute brain injury, critical illness may be complicated by an acute brain dysfunction, ranging from confusion to coma. This brain dysfunction (delirium) is associated with an increased mortality, an increased hospital length of stay, and with long-term cognitive impairment in survivors.
We have shown that stress hyperglycemia, which is commonly observed in critical illness, is associated with significant neuropathological lesions, including neuronal ischemia and neuronal apoptosis, microglial activation and astrocytic toxicity in humans and in experimental models of systemic inflammation (i.e. extensive burns, sepsis). Among neuropathological changes observed under hyperglycemic conditions, microglial activation was the earliest phenomenon. In addition, we observed a selective vulnerability of the frontal cortex to prolonged hyperglycemic insults. Prevention of hyperglycemia with insulin was associated with a significant reduction in neuronal and glial neuropathological alterations. These studies suggest that the prevention of excessive hyperglycemia observed in severe systemic diseases is associated with reduced neuronal and glial neuropathological alterations.
Informations complémentaires
Monsieur Ilse Vanhorebeek, Professeur des Universités, Université de Leuven, Belgique – co-directeur de thèse
Monsieur Tarek Sharshar, Professeur des Universités, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – directeur de thèse
Monsieur Greet Van den Berghe, Professeur des Universités, Université de Leuven, Belgique – co-directeur de thèse
Monsieur Djillali Annane, Professeur des Universités-Praticien Hospitalier, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – co-directeur de thèse
Monsieur Bart Depreitere, Professeur des Universités, Université de Leuven, Belgique – Rapporteur
Monsieur Vincent Thijs, Professeur des Universités, Université de Leuven, Belgique – Rapporteur
Monsieur Mikael Mazighi, Professeur des Universités, CHU Bichat−Claude Bernard - Examinateur
Monsieur Pierre-Françoise Laterre, Professeur des Universités, Cliniques Universitaires Saint Luc – Examinateur

Contact :
DREDVal Service FED :