Accès direct au contenu

Dans :


Imprimer la page
impression pdf
Modifier la fiche

Site institutionnel > La Recherche > Cévéthèque

Jean-Luc Vayssière

Informations générales

Statut : Professeur des universités
Discipline : Biologie
Composante : UFR des sciences
Autre(s) rattachement(s) : Laboratoire de Génétique et Biologie Cellulaire (LGBC)
Courriel : jean-luc.vayssiere@uvsq.fr
Téléphone : 01 39 25 79 51
Fax : 01 39 25 78 01

Fonction(s)

Mars 2012 à mai 2016 : Président de l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Curriculum Vitae

Situations professionnelles

2006-2012 : Professeur à l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines au sein du département de biologie
Chercheur au sein du Laboratoire de Génétique et Biologie Cellulaire (LGBC), responsable de l'équipe "Stress et mort cellulaire" (UVSQ)
2001-2006 : Directeur d'Etudes de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE)
1994-2001 : Maître de Conférences à l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
1990-1994 : Assistant au Collège de France

Formation

2001 : Habilitation à Diriger des Recherches soutenue le 9 avril 2001. Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. "Aspects cellulaires et moléculaires de l'apoptose".
1986 : Doctorat de Biochimie, option "Biologie Moléculaire des Organismes Eucaryotes". Université de Paris 7. "Aspects biochimiques de la différenciation de la cellule neuronale. Etude des protéines du cytosquelette et de la mitochondrie"
1982 : D.E.A. de Biochimie, option "Biologie Moléculaire des Organismes Eucaryotes". Université de Paris 7
1981 : Maîtrise de Biochimie
1980 : Licence de Biochimie

Activités administratives

2008-2012 : Vice-président au conseil d'administration de l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
2004-2008 : Directeur de cabinet à la Présidence de l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
2003-2007 : Membre élu de la section 65 du CNU

Activités d'enseignement

Cours

Enseignements de Biologie Cellulaire et de Génétique Moléculaire des formations de master de Biologie de l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
Cours de Biologie Cellulaire du PCEM1/PACES de l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
Cours sur la mitochondrie à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes.

Direction de thèses de doctorat depuis 2004

"Régulation de l’apoptose dépendante de p53 par le FGF1 (Fibroblast Growth Factor 1) : caractérisation des mécanismes d’action". (En cours)
"Etude de la nature et du rôle de l'interaction de la protéine suppresseur de tumeur p53 avec la mitochondrie". (En cours)
"Régulation de l'apoptose mitochondriale par le facteur de survie FGF1 et l'inhibiteur de caspases zVAD-fmk". (Soutenance en septembre 2009)
"Etude des nouvelles actovités de p53 et Rb au niveau de la mitochondrie et dans le contrôle de l'apoptose". (Soutenue en 2008)
"Caractérisation du mode d'action du FGF1 intracellulaire dans l'apoptose induite par p53". (Soutenue en 2006)
" Etude du rôle de Rb dans la régulation des propriétés pro-apoptotiques de la protéine oncosuppressive p53" . (Soutenue en 2004)

Activités de recherche

Travaux antérieurs

Entre 1981 et 1990, l'essentiel de mon activité de recherche, au Laboratoire de Biochimie Cellulaire du Collège de France (Chaire du Professeur François Gros) a porté sur l'étude de la mitochondrie et de la différenciation de la cellule neuronale dans ses aspects fondamentaux et pathologiques. Ce travail a constitué la matière de mon DEA (1982) et de mon doctorat (1986).

En 1991, j'ai rejoint le Centre de Génétique Moléculaire du CNRS (Gif-sur-Yvette) pour étudier les mécanismes de contrôle de la prolifération cellulaire avant de m'intéresser à la mort cellulaire ou apoptose. En 1999, notre équipe a intégré l'Unité "Génome, Cellule et Informatique devenue depuis le Laboratoire de Génétique et Biologie Cellulaire (UMR8159 UVSQ/EPHE/CNRS depuis le 01/01/2006) située sur le campus de l'UFR des Sciences de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.

Travaux actuels

Je suis responsable d'une équipe qui se compose également de deux Maîtres de Conférences (UVSQ et EPHE), d'un Ingénieur de Recherches UVSQ, d'un Technicien UVSQ et de deux doctorants. Les thématiques que nous développons ces dernières années portent sur l'étude des interactions entre les protéines oncosuppressives p53 et Rb dans le contrôle du devenir cellulaire (survie, prolifération, apoptose, sénescence).

L'étude, sur des fibroblastes de rat, des modes d'action de la protéine p53 nous a permis de montrer que celle-ci est capable d'activer deux voies de signalisation de l'apoptose. La première met en jeu l'activation transcriptionnelle de cibles dont les produits initient une voie mitochondriale d'apoptose inhibée par Bcl-2. La seconde, impliquant une répression transcriptionnelle initie un processus de mort massif qui n'est pas inhibé par Bcl-2 et peut être indépendant des caspases. La protéine oncosuppressive Rb joue un rôle crucial dans le devenir des cellules. La forme normale de Rb (p110Rb) favorise l'activité répressive de p53 tandis que la forme clivée de Rb (p76Rb), générée par la caspase-9, permet la survie des cellules.

Nous avons également mis en évidence un nouveau rôle de la mitochondrie dans le contrôle de l'activité des protéines p53 et Rb. En effet, dans la plupart des modèles cellulaires étudiés, la protéine p53 inactive est localisée au niveau mitochondrial dans les conditions normales, et son activation s'accompagne d'une relocalisation nucléaire, quelque soit le devenir - arrêt de prolifération ou apoptose - de la cellule. De la même manière, une localisation mitochondriale de Rb est corrélée à l'existence dans les cellules correspondantes de caspase(s) capable(s) de favoriser la résistance des cellules à l'apoptose induite par la protéine p53. Ainsi, la mitochondrie apparaît comme un site potentiel de séquestration/inactivation de ces deux protéines si l'on considère que leur activité dépend de leur localisation nucléaire.


Contrats de recherche

Au cours de ces dernières années, nous avons obtenu plusieurs contrats de subvention de fonctionnement au titre des ces thématiques :

2001 : Ligue contre de cancer des Yvelines (1 an/80 000 F)
2002 : Association pour la Recherche sur le Cancer (1 an/22 868 €)
2004 : Association pour la Recherche sur le Cancer (2 ans/40 000 €)
2005 : Ligue Régionale contre le Cancer (1 an/20 000 €)
2006 : Association pour la Recherche sur le Cancer (2 ans/50 000 €)
2008 : Ligue Régionale contre le Cancer (2 ans/40 000 €)

Informations complémentaires

> Télécharger la liste des publications

Dernière mise à jour de cette page : 11 mai 2016


Jean-Luc Vayssière

Recherche dans la cévéthèque

Recherche dans la cévéthèque

outils accès dossiers réseaux logo_uvsq