Vous êtes ici : UVSQ FormationOffre de formationsFormations diplômantesLes mastersMasters UVSQ

DOMAINE(S) : Droit - Economie - Gestion

Master 1 Management public, parcours Management des Organisations Culturelles et Artistiques (MOCA)

DOMAINE(S) :
Droit - Economie - Gestion

Informations générales

Formation diplômante
Formation initiale
Formation continue

Le parcours-type « Management des Organisations Culturelles et Artistiques » (M1 & M2) s’inscrit dans une logique sectorielle et vise ainsi à former des managers capables de comprendre les enjeux du secteur culturel et créatif et de gérer divers projets au sein des organisations culturelles et créatives.

Le contenu pédagogique du parcours s’appuie sur la compréhension du contexte institutionnel français, les enjeux managériaux du secteur ainsi que les caractéristiques et l’hétérogénéité du tissu culturel et créatif afin de proposer une formation permettant aux étudiants d’envisager une carrière :
Dans les différents domaines artistiques (spectacle vivant, arts plastiques, patrimoine, industries créatives, etc.)
Dans les différents types d'organisations culturelles (organisations publiques et para-publiques, organisations de l'économie sociale et solidaire, entreprises, etc.)
Sur l’ensemble de la filière artistique, du soutien à la création jusqu’à l’exploitation commerciale ;
Dans les équipements culturels tout comme dans les structures évènementielles.
 
Il s’agit donc d’une formation permettant d’acquérir les fondamentaux du management culturel afin de permettre à des étudiants ayant un attrait pour les arts et la culture de pouvoir manager projets, équipes et organisations.

Cette formation s’inscrit dans un pôle pédagogique visant à former des professionnels du secteur culturel et créatif au sein de l’Institut Supérieur de Management. À ce titre, une option Management, Culture et Communication (MCC) est ouverte depuis 2018 au sein du parcours Management et communication des organisations (MCO). Il s’agit d’une formation en apprentissage qui permet aux étudiants d’acquérir les fondamentaux du management culturel et de développer leur expertise en communication culturelle. Cette option est mutualisée avec le Master 1 MOCA pour tous les cours de spécialité culture. Les étudiants intéressés peuvent découvrir le contenu de cette formation en cliquant sur le lien présent dans le bandeau à droite.

Spécificités de la formation

Le parcours MOCA se prépare en formation initiale ou en formation continue, avec un stage long (4 à 6 mois) en M1 et en M2, ce qui permet aux étudiants d'acquérir une réelle expérience facilitant leur insertion professionnelle à l'issue de la formation. De plus, les intervenants professionnels ainsi que les organisations culturelles partenaires du parcours MOCA constituent aujourd'hui un véritable réseau au service de l'insertion des étudiants. 

La particularité de ce parcours est d’associer au sein des modules de formation les interventions d’enseignants-chercheurs spécialisés dans des domaines de compétences et de connaissances adaptés et indispensables au management culturel (notamment Alice Anberrée, Charlène Arnaud, Nicolas Aubouin, Gérard Ganvert, Stela Raytcheva, Gilles Rouet) ainsi que des intervenants professionnels faisant part de leur expérience quotidienne au sein d’organisations et de projets culturels (directrice du sevice culturel en collectivité territoriale, directeurs de SMAC, directrice d’une société de production musicale, directeur de compagnie de spectacle vivant, chargée de communication, responsable du développement des publics, responsable du développement artistique, consultant en management culturel, entrepreneur social, etc. Au-delà, plusieurs modules permettent un élargissement des connaissances et des rencontres : un cycle d’anti-conférences montés par les étudiants, des témoignages d’acteurs du secteur, des visites d’organisations culturelles ou encore des ateliers de pratique et d’analyse des arts et de la culture.

La formation suscite un soutien de la part du milieu socio-économique régional et s’inscrit dans une démarche forte d’ancrage territorial à travers des partenariats avec différents acteurs sur le territoire d’implantation de l’UVSQ :

  • Une étroite collaboration avec les collectivités territoriales : les communes du territoire de Saint Quentin ; la communauté d’agglomération de Saint Quentin (SQY) ; le Conseil Départemental des Yvelines (CD78) ;
  • Des partenariats avec les institutions culturelles du territoire local, notamment : Anim’Assos, La Batterie (salle de musiques actuelles), La Clef (SMAC de Saint Germain-en-Laye), La Commanderie (lieu pluridisciplinaire), la Compagnie Tisseurs de Songes, le Conservatoire de la Ville de Plaisir, Le Prisme (équipement de spectacle vivant), L’Onde (lieu pluridisciplinaire), le Théâtre de Saint Quentin en Yvelines (Scène Nationale) ;
  • Des intervenants professionnels majoritairement issus de la Région Île-de-France et pour nombre d’entre eux issus du territoire des Yvelines ;
  • Au-delà, des partenariats avec des institutions de la Région Île-de-France ont été développés : Musée Archéa, La Cinémathèque Française, FGO Barbara, Le Louvre, etc. ;
  • Enfin, une attention particulière est mise sur le développement de partenariats avec des structures culturelles issues de l’économie sociale et solidaire : Les Grands Voisins, LabBoîte, Megacities Shortdocs, Anim’Assos - collectif d’associations du territoire de Saint Quentin, Compagnie Tisseurs de Songe, etc.).
Cette formation est également l’occasion de mettre en œuvre des formats pédagogiques innovants et originaux :

Tout d’abord, le e-learning, accompagné de présentiel, fait l’objet d’un développement au sein de la formation à travers la mise en place de SPOC (Small Private Online Course : e-learning) pour le module de management des organisations et projets culturels et créatifs en M1 et le module de Management de projet (M1 et M2).

Ensuite, les étudiants du Master 2 ont l’occasion de partir en séminaire interculturel et international. Adossé au cours de management interculturel, il s’agit d’un séminaire d’une semaine à l’étranger construit autour de conférences en anglais, de visites d’organisations culturelles, de rencontres d’acteurs culturels et d’artistes ainsi que de l’organisation de pratiques culturelles.

Par ailleurs, cette formation est l’occasion pour les étudiants de réaliser un projet collectif permettant d'acquérir les connaissances théoriques ainsi que les compétences pratiques et managériales de la gestion de projets culturels : socle scientifique de la gestion de projet, outils de gestion permettant d’élaborer, organiser, planifier, piloter et évaluer un projet, compréhension et application des processus projet et gestion des ressources humaines (équipe et parties prenantes du projet). Les différents modules de gestion de projet qui traversent l’ensemble de la formation permettent aux étudiants de développer leur créativité, leur adaptabilité, leur sens du travail en équipe ainsi que leur réalisme, tout comme leur éthique sur l’ensemble du processus projet.

C’est également l’occasion de mettre en œuvre un projet, de capitaliser sur cette expérience et de la valoriser sur le CV lors de l’insertion professionnelle. Ce projet se construit sur les deux années de la formation. Enfin, la formation s’achève avec un jeu immersif de trois jours visant à valider l’acquisition de connaissances et compétences par les étudiants en tant que chargés de projet culturel.

De nombreux projets ont été imaginés, construits et pilotés par les étudiants. En voici quelques exemples :
  • Après deux années de travail, l’artothèque portée par l’association ArtoShare ouvre ses portes au mois d’avril.
  • Le Festival Insensés continue pour le plaisir des étudiants et habitants de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Le Collectif Désordre mène un cycle de manifestations en 2018 et 2019 mettant à l’honneur le mouvement Punk.
  • Jetez un œil au projet Regards9 qui s’est déroulé l’année passée en partenariat avec La Cinémathèque Française et Ground Control.
  • Des étudiantes ont constitué l’association Marguerite en soutien de la bibliothèque Marguerite Durand.
  • Il y a trois ans est né le projet Link.
Enfin, dans le cadre du module « Grands débats, pratiques et analyses des arts et de la culture », les étudiants auront l’occasion de :
  • Participer au cycle d’anti-conférences d’une semaine qui permet de débattre des enjeux contemporains des arts et de la culture, et plus largement du secteur culturel et créatif. Ces « anti-conférences » constituent une carte blanche offerte aux étudiants de la formation qui, à travers un groupe projet, travaillent à la programmation de ces temps forts de rencontre et d'échange qui permettent d'ouvrir le débat sur les enjeux contemporains du management des organisations et des activités culturelles et créatives de manière interactive, participative, ludique et originale ;
  • Suivre un « atelier spectateur » proposé en partenariat avec différents partenaires et permettant aux étudiants, sur les deux années (M1 et M2), d’aller voir des spectacles sur le territoire de Saint Quentin et de participer à des ateliers d’écriture et d’analyse des œuvres ;
  • Réaliser des visites dans des organisations culturelles évoluant dans différentes filières, avec des missions diversifiées et des publics et territoires spécifiques (une vingtaine sur les deux années).
  • Participer à un atelier théâtre proposé gratuitement aux étudiants dans le cadre du partenariat avec le Conservatoire de la ville de Plaisir (sur la base du volontariat). Cet atelier, d’une durée de deux heures hebdomadaires et proposé par Jean-Luc Aujar, Professeur d’art dramatique au Conservatoire de la ville de Plaisir, s’adresse à tous les étudiants, débutants ou non, désirant s’essayer à la pratique théâtrale. Ce module n’a pas pour but d’aboutir à une représentation publique, mais bien de se consacrer à l’exploration des fondamentaux du jeu d’acteur. Le collectif et la dynamique de groupe sont au cœur du projet. Chaque séance s’articule autour d’exercices et d’improvisations collectives. Les enjeux de cette découverte sont la question de la présence au plateau, du rapport aux partenaires, et de l’exploration de l’imaginaire émotionnel de chacun.
Ce module permet de développer et renforcer l’esprit critique des étudiants, leur éthique en tant que futurs professionnels du secteur ainsi que leur créativité.

La vitalité de la formation et l’implication des étudiants passent notamment par l’association MOCA, construite et gérée par les étudiants d’année en année afin de porter des projets, d’organiser des actions, etc.

Cette formation, au-delà des connaissances et compétences managériales spécifiques au secteur culturel et créatif explicitées ci-après vise donc à favoriser la créativité, l’esprit critique et l’engagement des étudiants, leur éthique, ou encore leur adaptabilité et leur capacité de prise en compte des enjeux sociétaux dans les projets qu’ils mènent. En cela, l’on retrouve la spécificité de la Mention Management Public qui inscrit le parcours-type MOCA dans une approche orientée intérêt général, service public et utilité sociale. Ce parcours favorise la compréhension et l’intégration des organisations publiques et sociales et solidaires dans le spectre de réflexion et d’action des étudiants (modules de politiques publiques, d’entrepreneuriat social, de gestion de projet à caractère culturel et social ; intervenants issus majoritairement de collectivités territoriales et d’organisations culturelles du champ de l’économie sociale et solidaire).

Compétences développées

Le parcours MOCA vise à double compétence managériale et culturelle. Ainsi s’inscrit-il dans une double logique :

  • Une entrée managériale généraliste permettant aux étudiants de maîtriser les savoirs managériaux et mobiliser les outils et démarches classiques de la gestion ;
  • Et une entrée sectorielle permettant de maîtriser les enjeux et spécificités du secteur culturel et créatif.
In fine, les étudiants doivent être en capacité de comprendre les enjeux d’une transposition des théories, outils et démarches classiques du management afin de les mettre au service d’organisations et projets évoluant dans un secteur spécifique : le secteur culturel et créatif.

Voici les socles de compétences relatifs au parcours MOCA :
  • Macro-compétence 1. Maîtriser les savoirs et outils fondamentaux du management
  • Macro-compétence 2. Être en capacité d’élaborer et de piloter un projet depuis sa formulation (voire son anticipation), jusqu’à son évaluation
  • Macro-compétence 3. Comprendre, maîtriser et analyser les situations et les enjeux pour définir des priorités soutenables et pertinentes
  • Macro-compétence 4. Être en mesure de structurer des programmes d’action et mobiliser des outils d’aide à la décision : être capable d’apporter des connaissances, des exemples, des analyses pour la prise de décision au sein des organisations
  • Macro-compétence 5. Appliquer une démarche scientifique, réflexive et analytique et produire des connaissances au sein de l’organisation et/ou de son implantation
  • Macro-compétences 6. Capacité d’organiser des rencontres, de créer des liens entre les parties prenantes d’une organisation et de son projet, d’appréhender et de valoriser les diversités de culture et de motivation (gestion des conflits, mobilisation, susciter la participation)
  • Macro-compétence 7. Maîtriser les outils de communication et s’adapter aux spécificités des organisations et de leurs parties prenantes
> Télécharger la liste détaillée des socles de compétences du parcours MOCA.

Echanges internationaux

À partir de la rentrée 2019-2020, un parcours international est proposé aux étudiants. Ce parcours permet une co-diplomation entre l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines - UVSQ (France) et l'Univerzita Mateja Bela - UMB (Slovaquie) autour des masters Management des Organisations Culturelles et Artistiques et Relations Internationales.

Le programme a pour objectif de spécialiser les étudiants en management international des activités et projets culturels (coopération interculturelle, projets culturels internationaux) et de leur permettre d'accomplir un travail universitaire (interdisciplinaire) dans les domaines de du management culturel et des relations internationales. Ce programme est d'une durée de deux années universitaires, soit quatre semestres au total. Les étudiants participant à ce programme de double-diplomation passeront deux semestres dans l'université partenaire équivalent à soixante (60) ECTS pour obtenir le diplôme des deux parties. Les cours et séminaires, ainsi que les examens seront dispensés / effectués en anglais à l'UMB. Dans la mesure du possible, les universités partenaires donneront aux étudiants du programme DD la possibilité d'assister à des cours d'introduction dans la langue et culture nationales.

Les étudiants intéressés par ce programme doivent le signaler dans leur candidature et peuvent se rapprocher de la responsable pédagogique du MOCA pour plus d'informations.

Sous validation de signature



Partenaires

La formation est construite autour de différents partenariats avec :

  • Des collectivités territoriales, tout particulièrement la Communauté d’agglomération de Saint Quentin en Yvelines (interventions pédagogiques, jeu immersif, accompagnement des projets étudiants, ateliers spectateurs, conventions de stage) et le Conseil Départemental des Yvelines (interventions pédagogiques, accompagnement des projets étudiants, conventions de stage). Cependant, dans le cadre des projets développés par les étudiants, des partenariats se construisent également avec les communes du territoire Yvelinois ainsi que la ville de Paris et les mairies d’arrondissement ;
  • Des organisations culturelles de l’économie sociale et solidaire (associations, fondations, coopératives) ainsi que des grandes institutions culturelles du territoire des Yvelines et de la région Ile-de-France. Notons notamment les partenariats étroits montés avec : La Batterie (visite, partenaire projet étudiant) ; La Clef (interventions pédagogiques, partenaire projet étudiant, ateliers spectateurs, conventions de stage) ; La Commanderie (interventions pédagogiques, ateliers spectateurs, partenaire projet étudiant, conventions de stage) ; la librairie Le Pavé du Canal (visite, partenaire projet étudiant) ; le Théâtre de Saint Quentin en Yvelines (interventions pédagogiques, partenaire projet étudiant, ateliers spectateurs, visite, conventions de stage), le Prisme (partenaire projet étudiant, ateliers spectateurs, visite) ; L’Onde (visite, ateliers spectateurs, conventions de stage) ; ou encore le FGO Barbara (interventions pédagogiques, visite).
Ces partenariats prennent la forme d’interventions pédagogiques et de participation au contenu pédagogique, de visites d’organisations culturelles avec propositions artistiques, de rencontres et débats avec des professionnels, de mise en place d’ateliers, de partenariats dans le cadre des projets étudiants, ainsi que de conventions de stage.

La formation est également en partenariat avec l’Institut d’Études Politiques de Saint-Germain-en-Laye dans le cadre des parcours de cinquième année. Les étudiants de 4A peuvent choisir la formation en cinquième année et être co-diplômés.

Conditions d'admission

Le parcours MOCA, tout comme la mention Management Public, s’adresse à des publics mixtes. Le M2 est ouvert aux titulaires d’une Licence ou d’un Bac+3 (sous conditions de reconnaissance d’équivalence). Il est tout à la fois destiné :

Aux étudiants ayant un parcours de formation antérieur dans les domaines de la gestion ou du management. Les domaines privilégiés sont alors ceux des organisations publiques, des organisations de l’économie sociale et solidaire ainsi que des organisations du secteur culturel et créatif.
Aux diplômés d’autres disciplines relatives à la culture (sociologie, médiation, musicologie, histoire de l’art, anthropologie, conservation du patrimoine, infographie, Beaux Arts, etc.).

Critères de sélection :

Cohérence du parcours de formation antérieur avec le parcours MOCA
Evaluation de la pré-professionnalisation en premier cycle ou de la spécialisation progressive : stages, expériences personnelles et/ou professionnelles dans le secteur culturel (pratiques artistiques, bénévolat, activités associatives, etc.)
Motivation et cohérence du projet professionnel du candidat avec le parcours MOCA
Niveau certifié en anglais (B1)
Evaluation du candidat lors du jury de recrutement

Attention : Une attestation de niveau B1 en anglais (score de test ou attestation de l’enseignant d’anglais de licence indiquant le niveau de l’étudiant) est obligatoire.


Inscription

L’accès est sélectif en fonction des places disponibles.

Pour l’année 2019/2020, la capacité d’accueil maximale pour le M1 Management des organisations culturelles et artistiques (MOCA) est de 20 étudiants.

Candidature du 4 mars au 19 avril 2019 / entretiens la semaine du 23 avril.
Nouvelle session jusqu'au 3 juin 2019 / entretiens les 12 et 13 juin 2019.

Les étudiants doivent remplir un dossier de candidature (via la plateforme E-candidat) et sont susceptibles d'être convoqués à un entretien de recrutement.

Le dossier sera complété par les résultats des tests de français si vous êtes étranger (DELF/DALF), les résultats des tests d'anglais et les attestations de stages le cas échéant.

La formation se réalise en 12 mois avec une rentrée mi-septembre. Les étudiants sont en cours pendant 6 mois puis ont une période de stage de 6 mois. 



Inscription en formation continue

La formation est accessible au titre de la formation continue dans le cadre d'une reprise d'études.
> Dossier de candidature pour la formation continue


Le diplôme est également accessible par le dispositif de VAE (Validation des Acquis de l'Expérience).
> Dossier de recevabilité de validation des acquis de l'expérience
> Formulaire Cerfa 12818*02 à joindre à votre demande de recevabilité

> Télécharger la grille tarifaire de nos formations

Inscription en alternance

Pas d’inscription en apprentissage possible.

Contenu de la formation

Le Master 1 MOCA se décline en 4 grands axes :
Compréhension et gestion des organisations (approche généraliste orientée vers les organisations publiques et sociales et solidaires + visites dans des organisations culturelles) : management des organisations, entrepreneuriat social, marketing stratégique international, pilotage et financement dans l'ESS, gestion des ressources humaines.
Gestion de projets culturels dans un contexte international : cours magistraux et travaux dirigés de gestion de projet sur les deux semestres, anglais sur les deux semestres, PAO (publication assistée par ordinateur - outils de communication).
Management des organisations et projets culturels et artistiques : management des organisations et projets culturels et créatifs, les composantes du système culturel contemporain, approche historique et perspectives des politiques culturelles, sociologie des publics et professionnels de la culture, cycle de conférences.
Le mémoire professionnel s'appuyant sur le stage réalisé.

Contenu de la formation

Semestre 1 - 30 ECTS

UE1- Compréhension des organisations - 6 ECTS
Management des organisations (21h)
Entrepreneuriat social (21h)

UE2- Gestion des organisations - 9 ECTS
Marketing stratégique international (21h)
Pilotage et financement dans l'ESS (28h)
Gestion des ressources humaines (21h)

UE3- Gestion des projets culturels dans un contexte international 1 - 7 ECTS
Gestion de projets culturels 1 (35h)
Anglais 1 (14h)

UE4- Genèse, évolution et caractéristiques du secteur culturel et créatif - 8 ECTS
Les composantes du système culturel contemporain (28h)
Droit des sociétés et PLA (21h)

Semestre 2 - 30 ECTS

UE5- Politiques, publics et enjeux du secteur culturel et artistiques - 10 ECTS
Approche historique et perspectives des politiques culturelles (21h)
Sociologie des publics et professionnels de la culture (21h)
Grands débats, pratiques et analyses des arts et de la culture (cycle de conférences, ateliers spectateurs, visites de structures culturelles)

UE6- Gestion de projets culturels dans un contexte international 2 - 11 ECTS
Gestion de projets culturels 2 (21h)
Anglais 2 (14h)
PAO (Publications Assistées par Ordinateur) (21h)

UE7- Professionnalisation - 9 ECTS
Méthodologie et suivi de mémoire (5h + suivi individualisé)

Contrôle de connaissances

Chaque enseignement fait l'objet d'une évaluation spécifique par contrôle continu et/ou contrôle terminal, donnant lieu à notation. Les modalités d'évaluation peuvent prendre toutes les formes possibles : devoir sur table, interrogation orale, exposé individuel ou collectif, mini-mémoire, devoir à rendre, étude de cas, etc…Les modalités sont précisées en début d'année par chaque enseignant responsable. A l'exception du module de gestion de projet où le travail est collectif il est demandé aux enseignants d'attribuer au moins une note individuelle dans le cadre de chaque module.

Les modalités de contrôle des connaissances du M1 sont les suivantes :

Les UE (Unités d'Enseignement) compensables sont celles dont les crédits sont délivrés même lorsque la note à l’UE est inférieure à la moyenne. La délivrance des crédits reste néanmoins subordonnée aux deux conditions suivantes :
      - que la note à l’UE soit supérieure au seuil de compensation (également appelée note « plancher » ou note « seuil ») : le seuil de compensation est fixé par défaut à 7 / 20.
      - que la moyenne générale au semestre soit supérieure ou égale à 10/20. Il est souligné ici que les compensations entre UE se font exclusivement à l’intérieur d’un et un seul semestre d'une même année universitaire.

Les EC (éléments constitutifs) évalués sous la forme d'un examen terminal font l'objet d'une session de rattrapage (session 2). Tout étudiant qui passe en session 2 perd les bénéfices de la session 1, quelque soit la note obtenue en session 2.

Les EC évalués en contrôle continu font l'objet d'un rattrapage sauf lorsque l'étudiant a une / des absences injustifiées lors des / de l'évaluation(s). Une absence injustifiée à un contrôle continu vaut 0.

Pour l'UE d'engagement, seuls les points au-dessus de la moyenne comptent suivant le schéma suivant : de 10 à 12 bonification de 0.05, de 12 à 14 bonification de 0.1, de 14 à 16 bonification de 0.15, de 16 à 18 bonification de 0.2, de 18 à 20 bonification de 0.25.

Stages

Les étudiants qui entrent dès le Master 1 effectuent, durant leur scolarité au sein de cette formation, deux stages longs de 4 à 6 mois. La réalisation de la mission de stage permet d'acquérir une réelle expérience facilitant l'insertion professionnelle à l'issue de la formation.
La réalisation du stage est encadrée par les conditions légales suivantes :
La recherche de stage est accompagnée par l'établissement d'enseignement
Les compétences à acquérir ou développer ainsi que les activités confiées au stagiaire sont précisées dans la convention de stage
Les étudiants bénéficient d'un enseignant-référent ainsi que d'un tuteur en entreprise
Les stages de plus de 2 mois font l'objet d'une gratification qui s'élève à 3,6€/heure exonérée d'impôt

Calendrier(s)

Déroulement de la formation
Formation en 12 mois, rentrée fin septembre
Cours délivrés jusqu'à fin mars puis départ des étudiants en stage avec une mission en gestion dans une organisation du secteur culturel et créatif (4 à 6 mois)

Perspectives professionnelles

Les métiers visés s'envisagent sur l'ensemble de la filière artistique, dans les différents domaines artistiques, et au sein des différents types d'organisation du secteur culturel et créatif présentés précédemment. Il s'agit de postes de managers qui évolueront aux côtés des artistes, techniciens et administratifs du secteur culturel et créatif. Les options sont donc nombreuses et renvoient à des réalités professionnelles extrêmement hétérogènes.

Pour exemple :

Chargé de mission au sein des collectivités territoriales
Manager de projet culturel
Administrateur de compagnies de théâtre, de danse, etc.
Administrateur d'association culturelle (poste polyvalent)
Responsable actions socio-artistiques et/ou pédagogiques dans des organisations culturelles
Responsable de communication / billetterie / protocole, etc.
Responsable partenariats financiers / Chargé de mécénat
Chargé de production
Chargé de diffusion
Manager d'artistes, etc.

Voici quelques exemples de structures et de missions de stage dans le cadre du Master 1 MOCA :

  • Assistant.e de production à l’Orchestre National de Paris : coordination pour le recrutement du Chœur d'Enfants et Chœur de Jeunes
  • Assistant.e de production, Château de Versailles Spectacles : préparation et suivi de l’accueil des artistes, aide à la coordination logistique des spectacles et à l’aménagement des sites, recherche de prestataires et de fournisseurs, obtention des devis et réalisation des bons de commande
  • Assistant.e CEO, AQM Music : administration, production, management d’équipe, développement de projets
  • Assistant.e Label Manager, Infine
  • Booking, au sein de X-Ray Production : gestion et actualisation des bases de données booking, promotion des tournées des artistes, administration de booking (contrat, facture, suivi, budget)
  • Administration et suivi de production, administration de tournée, Atelier 3+1
  • Chargé.e de promotion d’évènements, Exchange Théâtre, Londres
  • Assistant.e chargé.e de communication au Festival Baroque de Pontoise
  • Assistant.e de relations avec le public au Théâtre de Châtillon : diffusion de l’information et présentation de la programmation, recherche de nouveaux publics et partenaires, accompagnement des actions de médiation, accueil du public lors des événements, participation au développement du rayonnement du théâtre, mise à jour de fichiers
  • Assistant.e Gestion privatisation des espaces au sein de l’association Yes We Camp : gestion de la mise à disposition des espaces, gestion administrative (éditions de factures, suivis paiements), coordination commerciale (recensement des services proposés par les Grands Voisins et diffusion sur le site internet)
  • Préparation et accueil d’un festival pluridisciplinaire, Association La Petite Lune
  • Project Manager Assistant, Dynamo Société Cooperativa, Bologne
  • Stage au sein de MegaCities ShortDocs : gestion du contact avec les réalisateurs postulant au concours Megacities-Shortdocs, gestion de la relation avec différents partenaires (universités, institutions, etc.), communication auprès de différentes cibles, participation à l'organisation des projections et à la cérémonie du festival
  • Assistant.e du responsable acquisitions spectacles et humour, Métropole Télévision M6
  • Organisation de la 4ème édition du festival du film documentaire 50/1 sur l’espace, au sein de TV Fil 78
  • Chargé.e de production au Conseil Départemental de l’Essonne (domaine de Chamarande) : organiser des événements et manifestation culturelles
  • Assistant.e de programmation et fonds de dotation au sein d’Arty Farty : prospection et programmation de spectacles et ateliers pour les événements gratuits du festival Nuits Sonores, soutien et coordination des projets Extras du festival Nuits sonores, réflexion et définition de la politique culturelle d’intérêt général du fonds de dotation Nuits Sonores
  • Médiation culturelle dans le cadre du Jardin d’Été, Musée du Quai Branly
Pour en savoir plus sur les débouchés professionnels (parcours professionnels après le Master 2 MOCA), vous pouvez vous rendre sur la page web du Master 2 MOCA.

Adresses et coordonnées

Adresse
Institut Supérieur de Management (ISM)
47 Boulevard Vauban - 78047 Guyancourt cedex

Pour toute information d'ordre pédagogique ou de scolarité, contacter en priorité l'enseignant responsable ou le secrétariat dont les coordonnées figurent ci-dessous.

Les candidats qui souhaitent être mis en contact avec des étudiants actuels de la formation peuvent s'adresser à la responsable pédagogique de la formation afin d'obtenir leurs contacts mails. Ils se feront un plaisir de vous dépeindre un portrait honnête de leur expérience au sein du master MOCA !

Responsable de la mention Management Public
Christelle Perrin
christelle.perrin@uvsq.fr

Responsable du parcours Management des Organisations Culturelles et Artistiques

Charlène Arnaud
charlene.arnaud@uvsq.fr

Gestion de scolarité
scol.moca.ism@uvsq.fr

Gestionnaire de la formation continue
Tahi Diallo
candidature-fc.ism@uvsq.fr
vae.ism@uvsq.fr
Tél. : 01 39 25 50 59
Bureau 423 - Bât. Vauban

Direction des Études, de la Formation et de l'Insertion Professionnelle (DEFIP)
Service Orientation et Insertion Professionnelle

Tél : 01 39 25 56 10
orientationsqy.defip@uvsq.fr