Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctorat

"Mise à l’épreuve de la stratégie de prévention du VIH "Tester et Traiter": l’exemple de la Côte d’Ivoire" par Kévin Jean

Discipline: Epidémiologie

Résumé
Depuis plusieurs années, les résultats d’études diverses convergent pour montrer que l’initiation précoce du traitement antirétroviral (ARV) chez les personnes infectées par le VIH pourrait présenter des bénéfices, tant au niveau individuel que populationnel. En conséquence, la stratégie de prévention Tester et Traiter suscite un vif espoir quant à son potentiel à infléchir l’épidémie de VIH, en particulier dans le contexte de l’Afrique subsaharienne. Cette stratégie repose sur un dépistage universel du VIH couplé à une initiation immédiate du traitement ARV pour les personnes diagnostiquées VIH-positives. Elle soulève différents enjeux, en particulier en ce qui concerne ses dimensions socio-comportementales.
A partir de deux études réalisées en Côte d’Ivoire, l’objectif de cette thèse est d’appréhender certains des enjeux socio-comportementaux de l’extension du dépistage VIH et du traitement ARV. Sur la base d’un essai d’intervention d’une part, nous avons étudié l’impact d’un traitement ARV précoce sur les comportements sexuels et le risque de transmission du VIH au sein d’une population d’adultes engagés dans divers types de partenariats sexuels. D’autre part, l’analyse des données d’une enquête représentative à l’échelle nationale nous a permis d’identifier les principales barrières socio-comportementales et contextuelles au dépistage VIH au sein de la population générale ivoirienne.
Les résultats de cette thèse permettent de mieux appréhender les bénéfices préventifs de la stratégie Tester et Traiter, son efficacité en situation réelle et les conditions de son succès dans le contexte ouest-africain.

Abstract

Increasing evidence suggests that early antiretroviral treatment (ART) of HIV-infected people is beneficial at individual level and may also present benefits at population level. Thus, the potential of the Test and Treat strategy to curtail the HIV epidemic seems promising, especially in the context of sub-Saharan Africa. This strategy relies on universal HIV testing combined with immediate initiation of ART among those diagnosed HIV-positive and raises many issues, especially regarding socio-behavioural aspects.
Relying on two studies conducted in Côte d’Ivoire, the objective of this thesis was to understand some of the socio-behavioural issues of expanding HIV testing and treatment. Based on an intervention trial, we studied the impact of an early ART initiation on sexual behaviours and on HIV transmission risk among adults engaged in various types of partnerships. Besides, the analysis of a nationally-representative survey identified the main socio-behavioural and contextual barriers to uptake of HIV testing among the general population of Côte d’Ivoire.
The results of this thesis provide some insights on the preventive benefits of the Test and Treat strategy, on its impact in the real world and on the conditions of its success in the context of West-Africa.
Informations complémentaires
Monsieur François Dabis, Professeur des Universités-Praticien Hospitalier, Université Bordeaux Segalen – Rapporteur
Madame Marie−Claude Boily, Maître de Conférences, Imperial College, London, Royaume-Uni – Rapporteur
Madame France Lert, Directrice de Recherche, UMRS 1018 - Centre de recherche en Epidémiologie et Sante des Populations – Directrice de thèse
Madame Rosemary Dray-Spira, Chargée de Recherche, UMRS 1018-Centre de recherche en Epidémiologie et Sante des Populations–Co-directrice de thèse
Madame Laurence Meyer, Professeur des Universités-Praticien Hospitalier, Université Paris−Sud 11 – Examinateur
Monsieur Yazdan Yazdanpanah, Professeur des Universités-Praticien Hospitalier, université Paris Diderot – Examinateur
Monsieur Eugène Messou, Docteur, CePReF−ACONDA, Côte d’Ivoire – Examinateur

Contact :
DREDVal service FED :