Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctorat

Naitre fœtus. Une approche sociologique de la très grande prématurité

Par Madame Marianne COTTET-DUMOULIN ROBINOT Discipline : SOCIOLOGIE

La thèse se présente comme une sociologie des nouveaux nés très grands prématurés. Elle est centrée sur les interactions entre les parents, les médecins, l'équipe soignante et la sociologue dans un service hospitalier. C'est sur le mode ethnographique que cette thèse s'est effectuée.  Pendant une année, l'auteure a partagé les doutes du service, la violence des contacts avec les très grands prématurés, leur vie et leur mort. La thèse est construite à partir d'une approche à la fois compréhensive et critique pour montrer de manière dense et convaincante les processus de construction du bébé comme être social à partir des représentations, des mots, des gestes, des contacts physiques. L'auteure analyse cette tension entre fœtus et bébé portée à l'extrême par la technicité des interventions médicales et l'innovation. De même, l'auteure montre les rituels forts qui entourent la mort de ces prématurés. Elle démontre aussi que les parents trouvent difficilement leur place au sein de ce système. Enfin, l'auteure fait une analyse des débats éthiques, techniques, sociaux qui entourent les choix des équipes de soignants qui accompagnent ces grands prématurés entre la vie et la mort.

Abstract : The thesis is a sociology of very premature new born babies and the interactions within a highly technical hospital service between parents, doctors, nurses, and a sociologist. The work is based upon a detailed one year long ethnography where the author has shared the doubts of the service, the violence of the contacts with premature babies, their life and death. The thesis uses a critical comprehensive framework to powerfully demonstrate how and when a baby becomes a baby surrounded by physical contacts, representations and words together with the extreme limits pushed through high tech equipments, medical innovation, to show the powerful ritual surrounding the death of those babies, the difficult place of suffering parents within the system, the social, ethical and technical choices of teams of doctors and nurses which have to decide upon the life or death of those premature babies while still often keeping the parents at bay.

Informations complémentaires

Danièle CARRICABURU, Maitre de conférences Habilitée à Diriger des recherches à l'Université de Rouen - Rapporteur Agnès FINE, Professeur - Directeur d'Etudes EHESS au Centre d'Anthropologie de Toulouse (LIST-CAS) - Rapporteur Catherine ROLLET, Professeur à l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines - Directrice de thèse Chantal DE SINGLY, Directrice de l'Hôpital Saint-Antoine (Paris) - Examinateur Godelieve MASUY-STROOBANT, Professeur des Universités à l'Université de Louvain la Neuve - Belgique - Examinateur