Accès direct au contenu

Dans :


Imprimer la page
impression pdf

Site institutionnel > La Recherche > Actualités > brèves

Nathalie Carrasco, jeune femme scientifique de l’année

C’est au Collège de France que Nathalie Carrasco, spécialiste de l’atmosphère de Titan, a reçu le prix Irène Joliot-Curie qui fait d’elle la Jeune femme scientifique de l’année.

Docteure en chimie, professeure des universités, directrice de l’équipe de recherche « Chimie des atmosphères ionisées » au sein du Laboratoire atmosphères, milieux, observations spatiales (LATMOS), Nathalie Carrasco est à la tête du projet PRIMCHEM*, retenu lors de l’appel à projets très compétitif, l’European Research Council Starting Grants. Ses recherches concernent l’atmosphère supérieure de Titan, le plus gros satellite de Saturne, et le plus à même de nous renseigner sur l’atmosphère de la Terre primitive, avant l’apparition de la vie. Titan qui se situe à 1,2 milliards de kilomètres de la Terre permet de mieux comprendre les conditions d’apparition de la vie sur Terre il y a 3,8 milliards d’années.

Hélène Langevin-Joliot a remis hier le prix Irène Joliot-Curie à Nathalie Carrasco pour la qualité de ses travaux scientifiques sur la réactivité atmosphérique propice à l’émergence de la vie, dont le rayonnement ajoute à la renommée de notre université.
« J’étais particulièrement honorée de recevoir le prix de la main de Mme Hélène Langevin-Joliot, la fille d’Irène Joliot-Curie, qui comme sa mère, a été une physicienne exceptionnelle », commente Nathalie carrasco.

Nathalie Carrasco a reçu le prix Irène Joliot-Curie

Nathalie Carrasco, à droite sur la photo ci-dessus, est entourée de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et de Hélène Langevin-Joliot, docteure en physique nucléaire fondamentale et fille d’Irène Joliot-Curie.

Créé en 2001 par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche et soutenu par la fondation EADS depuis 2004, le prix Irène Joliot-Curie est destiné à promouvoir la place des femmes dans la recherche et la technologie en France. Depuis 2011, la portée scientifique du Prix a été renforcée par un partenariat avec l’Académie des sciences et l’Académie des technologies. Le prix de la Jeune femme scientifique de l’année est doté de 15 000 euros.

Françoise Briquel-Chatonnet et Sylvaine Neveu ont reçu respectivement le prix de la « Femme scientifique de l’année » et le prix « Femme recherche et entreprise ».



Informations complémentaires :

*PRIMCHEM : Primitive Chemistry in planetary atmospheres: From the upper atmosphere down to the surface
En savoir plus
> Les ERC Starting Grants
> Consulter le site du LATMOS
> Prix Irène Joliot-Curie
Contact
Annelise Gounon-Pesquet, Chargée de communication scientifique communication@uvsq.fr

Dernière mise à jour de cette page : 17 juillet 2017


Informations pratiques

Le 14 septembre 2016

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

outils accès dossiers réseaux logo_uvsq