Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctorat

"Pérennité des business models des projets collaboratifs et communautaires ouverts : cas des projets et communautés open source/logiciel libre" par Martial Tangui Kadji Ngassam

Discipline : Sciences de gestion, laboratoire : LAREQUOI-Laboratoire de recherche en management

le 1 juin 2015

lundi 1 juin 2015 à 14h30
L’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Bâtiment d'Alembert
Salle des thèses
5/7 Boulevard d'Alembert
78280 Guyancourt
Résumé :
De nos jours, de multiples travaux de recherches s’intéressent au secteur du logiciel libre (ou Open Source). Ceux-ci ont pour la plupart traité la question de la motivation des développeurs dans la dynamique de création collective de la valeur. Notre travail vient à la suite de la forte industrialisation de cette activité, qui attire des acteurs guidés de plus en plus par la perspective de la captation de valeur économique, dans un contexte de faible degré d’appropriation de valeur puisque les droits de propriété sont proscrits pour les logiciels Open Source. Cette situation bouscule les principes de base et l’identité des projets Open Source remettant ainsi en cause la pérennité des Business Models (BM). Notre étude met en lumière le BM, non pas comme un outil, mais comme un ensemble de phases au cours desquelles la pérennité doit être analysée et anticipée. Nous avons aussi mis en avant la nécessité d’analyser la pérennité dans l’Open Source sur quatre dimensions ou niveaux (pérennité des logiciels, pérennité des entreprises éditrices de logiciel open source, pérennité des communautés Open Source et pérennité des données). Par la suite, grâce à notre démarche qualitative basée sur trois études de cas et sur 52 entretiens semi-directifs, nous avons pu identifier des points de tension et mis en évidence leurs impacts sur la pérennité des BM Open Source lors des phases de création, de captation et de partage de la valeur. C’est ainsi qu’il est ressorti comme risques, le détournement de la valeur et le comportement de free rider développé par les acteurs pour tenter de renforcer l’appropriabilité de la valeur. Cela passe d’une part par les tentatives de rétention de connaissances et d’autre part, par la nécessité de maintenir en interne les capacités intellectuelles détenues principalement par les développeurs. Cela pose les dilemmes entre ouverture/fermeture et rétention/diffusion. Nous exposons pour finir dans ce travail des éléments qui ressortent comme étant déterminants pour la pérennité des BM Open Source.

Abstract :
Nowadays, several research works are interested in the free software industry (or Open Source). Most of them have addressed the issue of developers’ motivation in a dynamic collective creation of value. Our work therefore comes as a result of the heavy industrialization of this activity, which attracts software developers more and more guided by the desire of creating economic value, in a context of low levels of ownership value, as property rights are prohibited for Open Source software. This disrupts the basic principles and identity of Open Source projects and therefore questions the sustainability of business models (BM). Our study highlights the BM, not as a tool, but as a series of steps in which sustainability should be analyzed and anticipated. We’ve also emphasized on the need to analyze the sustainability in Open Source in four dimensions or levels (the sustainability of open source software, sustainability of companies creating such freeware, Open Source communities and data’ sustainability). Subsequently, through our qualitative approach based on three case studies and 52 semi-structured interviews, we were able to identify some points of tension and highlighted their impact on the sustainability of Open Source BM during their phases of creation, capturing and sharing of value. Thus it has emerged some risks such as, the diversion of value and the free rider behavior developed by actors who try to strengthen appropriateness of value. This requires on one hand some knowledge retention efforts and on the other hand, the need to maintain internal intellectual capacity primarily held by developers. This creates dilemmas between opening and closing; retention and release. Finally we explain in this work element that stands out as critical to the sustainability of Open Source BM.

Informations complémentaires
Sophie MIGNON PEREZ, Professeur des Universités, HDR, à l’Institut Universitaire de Technologie, Nîmes – Rapporteur
Alberic TELLIER, Professeur des Universités, HDR, à l’Institut d’Administration des Entreprises, Caen – Rapporteur
Pascal CORBEL, Maître de Conférences, HDR, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Directeur de thèse
Gilles ROUET, Professeur des Universités, HDR, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Examinateur
Yvon PESQUEUX, Professeur, HDR, au Centre National des Arts et Métiers, Paris - Examinateur
Contact :
DREDVal Service FED :