Accès direct au contenu

Dans :


Imprimer la page
impression pdf
Modifier la fiche

Site institutionnel > La Recherche > Pôles scientifiques et laboratoires

Laboratoire

Professions, institutions, temporalités (PRINTEMPS)

Informations générales

Statut : UMR/CNRS
Référence : UMR 8085
Composante de rattachement : UFR des sciences sociales
Département scientifique de la direction de la recherche : Sciences humaines et humanités
Secteur disciplinaire : Sociologie, démographie
Mots-clés : Sociologie des groupes professionnels, du travail et de l'emploi - Démographie - Temps sociaux - sociologie des familles, groupes d'âge - sociologie des organisations - sociologie politique, engagement public

Présentation

Créé au sein de l'UVSQ en 1995 et reconnu par le CNRS depuis 1998, le Laboratoire Printemps est une unité mixte de recherche (UMR) en sociologie. Il a conquis une  renommée internationale dans les domaines de la sociologie des groupes professionnels, la sociologie de l'engagement et l'analyse des carrières et temporalités. Il accueille l'Observatoire de la Vie Etudiante de l'UVSQ.

École doctorale de rattachement : ED SHS Sciences de l’homme et de la société

Composition


Directeur :
Laurent Willemez
laurent.willemez@uvsq.fr
Directeur adjoint :
Laure de Verdalle
laure.de-verdalle@uvsq.fr

Effectif
72, dont
PR : 11 (dont 4 émérites)
PAST : 1
PRAG : 1
Enseignants-chercheurs : 15
Doctorants : 31
Post-doctorants et jeunes docteurs : 9
BIATSS/ITA : 4

Contacts

UFR des sciences sociales - 47 Bld Vauban
78047 GUYANCOURT CEDEX

Tel 01 39 25 56 50

Fax 01 39 25 56 55

http://www.printemps.uvsq.fr

Gestionnaire/Secrétaire :
Nathalie de Guizelin-Marault
01 39 25 56 50
nathalie.deguizelin@uvsq.fr

Thèmes de recherche

Mondes professionnels : engagements, savoirs, expertise
Carrières et temporalités : socialisation et trajectoires


Mondes professionnels : engagements, savoirs, expertise
L’axe “Mondes professionnels” s’ouvre à des thèmes qui n’avaient pas été véritablement investigués, et dont les différentes manifestations scientifiques organisées par le laboratoire ont montré tout l’intérêt : c’est le cas notamment des enjeux qui tournent autour des savoirs, des territoires professionnels, des institutions du travail et des relations professionnelles, des engagements liés au travail (et en particulier le travail militant et le lien entre activité professionnelle et activité militante) et enfin des situations d’expertise.

Plusieurs objets nouveaux viennent ainsi s’ajouter aux domaines de recherches plus classiques qui ont nourri le laboratoire depuis 15 ans :
les professions scientifiques et les professions juridiques ;
l’articulation entre professions et actions publiques dans le domaine du social (traitement de la pauvreté, encadrement des flux de population, gestion des déviances...) et les processus conjoints de globalisation et de territorialisation qui la structurent désormais ;
les relations professionnelles, transformées par le poids grandissant de nouveaux acteurs et des bouleversements institutionnels qui les touchent.

Carrières et temporalités : socialisation et trajectoires
L’axe “Carrières et temporalités” est lui aussi renforcé. Sa dynamique s’appuie sur différentes thématiques :
les temporalités des carrières professionnelles ;
les trajectoires de vie et les processus de socialisation ;
l’articulation des temporalités et de la dimension spatiale des faits sociaux.

Cet axe s’articule également autour de la production d’outils méthodologiques innovants permettant d’objectiver les carrières et les trajectoires. De ce point de vue, le travail épistémologique et méthodologique qui constitue depuis l’origine un point fort des recherches conduites au sein du laboratoire, est aujourd’hui tout particulièrement mis en œuvre dans la poursuite et le développement de nos efforts en direction des approches quantitatives, d’une part parce qu’il s’agit là d’une approche empirique qui est encore trop peu développée dans la recherche scientifique française, et d’autre part parce que nous souhaitons contribuer à la construction d’un pôle de sociologie quantitative sur le plateau de Saclay.

Technologies développées ou savoir-faire/compétences

Les membres du laboratoire Printemps ont publié des travaux qui font référence en matière d'analyse des entretiens biographiques. Ils ont également développé des logiciels bien connus d'analyse de données (Trideux) ou d'analyse textuelle (Alceste) qu'ils continuent à perfectionner.

Les méthodes de recherche mises en œuvre dans le laboratoire font appel à des démarches variées : questionnaires, entretiens approfondis, observation participante, approches longitudinales, souvent utilisées en combinaison. Le programme scientifique élaboré pour la période 2010-2012 entend poursuivre dans cette voie, tout en développant les comparaisons internationales.

 En matière de valorisation, les interventions sont multiples : montage de formations professionnelles, interventions à la radio ou la télévision, réalisation de conférences, activités de conseil appuyées sur des opérations de recherche, participation à des groupes d'experts sur les thèmes d'excellence du laboratoire. En matière de diffusion des résultats, des films vidéo sont réalisés afin de présenter les résultats de certaines recherches, et des « Rencontres de Printemps » sont régulièrement organisées afin de faire connaître à un large public les ouvrages publiés par les membres du laboratoire. .

Partenariats internationaux

Le laboratoire Printemps est associé avec de nombreux centres de recherche ou universités à l'étranger. Ces coopérations scientifiques concernent des pays comme l'Angleterre, l'Argentine, la Belgique, le Brésil, la Finlande, la Norvège, le Japon, le Mexique, le Portugal, l'Italie, l'Uruguay, le Maroc, le Canada, etc. Ces coopérations permettent de mener des recherches de comparaison internationale (en particulier dans le cadre européen ou avec l'Amérique Latine), d'organiser des colloques internationaux, d'accueillir des chercheurs des institutions partenaires pour l'enseignement et la recherche, de co-diriger des thèses d'étudiants étrangers, de donner des cours ou des conférences dans les universités de ces pays, d'offrir des stages de post-doc.

Les membres de Printemps exercent des responsabilités dans l'animation de la recherche à l'échelle internationale, au sein de l'ISA (International Sociological Association), de la SASE (Society for the Adevancement of Socio-Economics), de l'AISLF (Association internationale des sociologues de langue française).

Collaborations universitaires

De nombreux partenaires contribuent à financer les recherches, sous la forme de contrats de recherche, de bourses doctorales, d'aides à des jeunes chercheurs. Il s'agit notamment de l'Agence nationale de la recherche (ANR), mais aussi d'entreprises (La Poste, Renault, Bull, France Télécom, EDF-GDF, SNCF), de collectivités locales (Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, Mairie de Paris, Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais), de ministères (Travail et Solidarité, Affaires Sociales, l'Environnement, Recherche et Technologie, Culture, Affaires Etrangères), d'établissements publics (INSEE, CNRS, ANPE), d'institutions internationales (Commission Européenne, Bureau International du travail), d'associations ou fondations (Fondation de France, Fondation du Japon, ARACT), etc.

Dernière mise à jour de cette page : 30 août 2016


Le site internet du laboratoire

Recherche d'un laboratoire

Recherche d'un laboratoire

outils accès dossiers réseaux logo_uvsq