Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctoratSoutenances de thèse

"Prolifération et différenciation cellulaires : Rôle des hormones stéroïdes et de l’adiponectine" par Esther Garcia ép Dos Santos

Discipline: Biochimie et Biologie Moléculaire

le 26 mai 2015

Le mardi 26 mai 2015 à 14h
Hôpital Ambroise Paré
Service de Cardiologie
Salle de cours – 3ème étage
9 Avenue Charles de Gaulle
92100 Boulogne-Billancourt
Résumé
Chez l’homme, la répartition anatomique du tissu adipeux blanc présente un dimorphisme sexuel. Par ailleurs, l’obésité qui se caractérise par un excès de masses adipeuses augmente le risque de cancers du sein chez la femme ménopausée. Enfin, à côté de son rôle énergétique essentiel, le tissu adipeux est également un tissu endocrine qui produit et sécrète des hormones comme les œstrogènes et des cytokines telles que la leptine et l’adiponectine. Dans ce contexte, nous avons étudié :
i) les mécanismes moléculaires (voies de signalisation, facteurs de transcription) impliqués dans le contrôle du développement du tissu adipeux par les hormones stéroïdes (chez le rat puis chez l’Homme),
ii) l’implication de l’adiponectine dans le contrôle paracrine du développement des tumeurs mammaires.
Plus récemment, nous avons montré que l’adiponectine semble jouer un rôle important à l’interface fœto-maternelle chez l’Homme. En effet, l’adiponectine permet la formation d’un placenta fonctionnel doté de capacités sécrétoires et d’ancrage à l’endomètre et pourrait ainsi être considéré comme un facteur favorable de l’implantation. De plus, nous avons décrit que la leptine et l’adiponectine ainsi que leurs récepteurs spécifiques pourraient constituer de nouveaux marqueurs de réceptivité endométriale chez la femme.

Abstract
In humans, white adipose tissue distribution presents a sexual dimorphism. Otherwise, obesity which corresponds to an excessive fat mass accumulation increases the risk of breast cancer in post-menopausal women. Finally, besides its essential energetic role, adipose tissue elicits significant endocrine function secreting hormones such as estrogens and adipokines like leptin and adiponectin. In this context, we have studied:
i) the molecular mechanisms (signaling pathways, transcriptional factors) which are implicated in the regulation of adipose tissue development by steroid hormones (in rodents then in humans),
ii) the implication of adiponectin in the paracrine control of breast carcinogenesis.
More recently, we have shown that adiponectin seems to play an important role in foeto-maternal interface in humans. Adiponectin effectively permits the formation of a functional placenta with secretory and anchoring in the endometrium capacities and would be considered as a favorable factor of implantation process. Moreover, we have described that leptin, adiponectin, and their specific receptors would be new predictive factors of endometrial receptivity in women.

Informations complémentaires
Monsieur Bruno Fève, Professeur des Universités-Praticien Hospitalier, Hôpital Saint Antoine, Paris - Rapporteur
Monsieur Daniel Vaiman, Directeur de Recherche, Hôpital Cochin, Paris - Rapporteur
Monsieur Sébastien Czernichow, Professeur des Université-Praticien Hospitalier, Hôpital Ambroise Paré, Boulogne - Rapporteur
Madame Hélène James, Directrice de Recherche, INRA, Jouy-en-Josas - Examinateur
Monsieur François Vialard, Professeur des Université-Praticien Hospitalier, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines– Examinateur

Contact :
DREDVal Service FED :