Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctorat

RECHERCHES ARCHEOLOGIQUES SUR LE PROCHE-ORIENT ANCIEN (1974-2007) – REFLEXIONS SUR L’ICONOGRAPHIE DU PROCHE-ORIENT, IMAGES EN RESONANCE

le 18 juin 2008

Le mercredi 18 juin 2008 à 10h00

A L'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines UFR des Sciences Sociales et des Humanités Salle des thèses - Bâtiment d'Alembert 5-7 boulevard d'Alembert 78280 Guyancourt

Par Madame Béatrice MULLER-MARGUERON Discipline : Archéologie du Proche-Orient Ancien

Après un survol de la place des études iconographiques du Proche-Orient ancien dans les tendances générales de l'histoire de l'art (chap. I), le chapitre II s'attache à mettre l'accent sur les éléments clés et les causes de difficultés de la compréhension des images du Proche-Orient ancien, l'une des principales étant celle de la représentation de l'espace ; d'autre part, le délicat problème de datation par le style trouve des exemples dans la statuaire de Mari, qui sera reprise dans le chapitre suivant. Le chapitre III transgresse l'habituelle présentation de l'iconographie par type de support en tentant de donner une idée de l'« univers visuel » du palais de Mari (Syrie, 2000-1760 av. J.-C.) par une présentation de tout le matériel iconographique de ce bâtiment par localisation (§ I et II) , puis par thème (§ III), pour finir par quelques considérations chronologiques que l'examen de tous ces objets (peinture murale, statuaire, sceaux-cylindres, mosaïques, terres-cuites) met en lumière. Le dernier chapitre ouvre des perspectives sur les concordances iconographiques entre le Proche-Orient ancien et l'Occident médiéval où, au-delà des motifs, décoratifs notamment, peuvent être décelées des affinités structurelles dont il serait intéressant de poursuivre l'étude.

 

Abstract : After a survey of the place that iconographic studies of the ancient Near East occupy in the general trends of art history, chapter 1 means to emphasize the key elements and the reasons why it is difficult to understand the images of the ancient Near East, one of the main ones being space representation. On the other hand, the tricky problem of dating works of art through style is exemplified by the statuary of Mari, which we will examine more thoroughly in chapter 2. In chapter 3, I will try to convey an idea of the universe of Mari palace, regardless of the usual display of iconography. I will show the iconographic stock of that building by localization, then by theme and finally by a few reflexions on chronology, brought about by the study of all those objects (mural painting, statuary, mosaic, terra cotta). The last chapter opens up new vistas on iconographic affinities between the Near East and the Occident wher, beyond ornemental motifs, we can find structural similarities, which we could carry on studying.

 

Informations complémentaires

Olivier ROUAULT, Professeur des Universités, à l'Université Lumière Lyon 2 - Rapporteur Henri-Paul FRANCFORT, Directeur de Recherche, au Centre National de la Recherche Scientifique, Paris - Rapporteur Michel PASTOUREAU, Professeur des Universités, à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes, Paris - Rapporteur Paolo MATTHIAE, Professeur des Universités, à l'Université « La Sapienza » Rome, Italie - Examinateur Georges TATE, Professeur des Universités à l'Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines - Examinateur Michel TERRASSE, Professeur des Universités à l'Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines - Tuteur