Accès direct au contenu

Dans :


Imprimer la page
impression pdf

Site institutionnel > Toute l'actualité > les brèves

Rencontre de haut vol avec Dorine Bourneton

Paraplégique à 16 ans, elle devient en 2015 la première femme handicapée au monde à faire de la voltige au prestigieux salon du Bourget. Pilote mais aussi conférencière, elle est allée à la rencontre des étudiants de l’UFR des sciences, dans le cadre des UE de culture générale coordonnées par Alain Broc (enseignant de l’UE aéronautique) et Marta Spranzi (maître de conférences).

D.Bourneton

Qu’est-ce qui vous pousse à témoigner de votre parcours, et notamment auprès de publics étudiants ?

 
« Le besoin de transmettre m’anime. Nous sommes dans une époque compliquée, où dureté et concurrence dans le travail peuvent démotiver. J’éprouve de l’empathie pour les jeunes, leur faire part de mon parcours est ma manière de les soutenir et de leur prouver qu’on peut trouver le sens de son existence en s’accrochant à ses rêves et en dépassant les difficultés. C’est essentiel d’exister pleinement et pas simplement de se contenter de vivre. »

Considérez-vous votre handicap comme une contrainte ?

« La paraplégie n’est pas mon seul handicap, je suis également timide et en plus je suis une femme !

La première conférence TEDx que j’ai donnée m’a poussé à aller plus loin, à partager ce que j'ai vécu à ce moment-là avec les autres. Depuis j’interviens dans les entreprises, les universités, les grandes écoles. Je travaille actuellement en collaboration avec le groupe Thalès sur un projet de formation qui portera sur le dépassement de soi.»
 

« Je me suis toujours efforcée de me dépasser pour que l’impossible devienne une réalité possible. »

 

Dorine Bourneton

 
 

Pour les étudiants de sciences, cette conférence a été une rencontre bouleversante. Pauline, en première année de licence de chimie et biologie  témoigne : «  Rencontrer une personnalité telle que Dorine Bourneton est une chance, c’est un moment à la fois émouvant et enrichissant. Elle a traversé beaucoup d'épreuves et elle a continué à avancer malgré les difficultés rencontrées alors que d'autres auraient pu abandonner et je trouve que c'est une bonne qualité d'avoir cette volonté. L'équipe qui l'entourait est soudée et je pense que cela a contribué à lui donner du courage et de la force. Même si d'autres personnes dans le milieu aéronautique pensaient que c'était impossible pour elle de voler, elle a quand même réussi. »

Ecouter et discuter avec Dorine Bourneton, c’est le genre de rencontre qui réveille votre envie de vous battre pour les choses qui donnent un sens à votre existence : « La joie de l’aboutissement d’un projet nous fait oublier les efforts, le travail acharné, les difficultés rencontrées. »

Des projets plein la tête, elle ne compte pas s’arrêter là «  Pour ce qui est de la voltige, je souhaite continuer dans ma lancée. J’attends la dérogation du Conseil médical nécessaire pour passer le deuxième niveau de qualification. Je travaille également avec mon équipe sur un projet de tour du monde en avion. Deux avions comporteraient des équipages de personnes handicapées et le troisième serait piloté par un équipage de personnes valides. »

Auteur de deux autobiographies, elle travaille actuellement sur l’écriture d’un conte pour enfants.

Pour plus d’informations sur le parcours de Dorine Bourneton et les conférences à venir rendez-vous sur : http://www.dorinebourneton.fr.

 


Dernière mise à jour de cette page : 21 mars 2016


Informations pratiques

Article publié vendredi 18 mars 2016

UVSQnews, un rendez-vous régulier avec toutes les infos de l'Université

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

outils accès dossiers réseaux logo_uvsq