Vous êtes ici : UVSQ RechercheActualités de la recherche | Innovation

Création de l’Institut Convergence «Climate change and land-management systems» (Cland)

Sélectionné par l’ANR en 2016 et lancé en 2017, l’Institut Convergence Cland a pour objectif d'étudier la vulnérabilité des écosystèmes cultivés face au changement climatique et le contrôle des émissions de gaz à effet dans l’agriculture.

le 25 septembre 2017

Publié le 25 septembre 2017 sur le site du LSCE
Il comporte un volet de recherche et innovation, marqué par le lancement prochain de trois projets de recherche, et de formations (master et thèse). Sa première assemblée générale a eu lieu le 13 septembre 2017.

Cland regroupe dix équipes de recherche sur le plateau de Saclay, soit plus de cent chercheurs, dont Philippe Bousquet, Philippe Ciais, Bertrand Guenet et Nicolas Viovy, chercheurs au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (LSCE).

Les partenaires de Cland sont :
- les trois tutelles du LSCE (CEA, CNRS et UVSQ),
- Inra (Institut national de la recherche agronomique),
- Irstea (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture),
- IRD (Institut de recherche pour le développement),
- Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement),
- AgroParisTech,
- École Polytechnique,
- Université Paris-Sud.

Géré par l’Université Paris-Saclay, Cland bénéficiera d’un financement de l’ANR de 9,8 M€ pendant dix ans.

Les Instituts Convergences doivent notamment :
> rassembler, dans un partenariat organisé en un lieu donné, des compétences de recherche diversifiées, visant à produire des savoirs nouveaux par la mobilisation conjointe de différentes compétences disciplinaires ;
> développer, en lien avec ces recherches interdisciplinaires, des formations d’excellence innovantes aux niveaux master et doctorat, en formation initiale comme en formation continue ;
> déployer dans la durée une dynamique de structuration autour de l’enjeu principal du centre, appuyée sur une ambition scientifique de haut niveau international, sur une véritable stratégie d’emploi scientifique et sur une gouvernance simple et efficace. 
Informations complémentaires