Vous êtes ici : UVSQ FormationActualités de la formation

Intégration de l’École de sages-femmes de l’Hôpital Foch

L’École de sages-femmes de l’Hôpital Foch qui se situe à Suresnes (Hauts-de-Seine) est rattachée à l’UVSQ depuis 2003 par convention hospitalo-universitaire. A compter de la rentrée 2021 elle intègre progressivement l’UFR Simone Veil – Santé.

le 15 octobre 2021

Depuis 2009, la formation en maïeutique peut être proposée à l’université : la loi Hôpital Patient Santé Territoire, qui revoie en profondeur l’organisation et la planification des politiques de santé, permet l’intégration universitaire des écoles hospitalières de sage-femme.

Dans cette dynamique, l’Hôpital Foch a manifesté le souhait que son École intègre structurellement le département de maïeutique de l’UFR Simone Veil – Santé de l’UVSQ, et ce dès la création de ce dernier en septembre 2012. Il s’agit d’une intégration progressive, qui dans le cadre d’une convention bipartite signée en octobre 2021, a pris forme dès la rentrée 2021.

Depuis le 1er septembre, la nouvelle promotion des sages-femmes de l’UVSQ (2ème année après la LAS ou la PASS) intègre pour la première fois les étudiantes et étudiants de l’École hospitalière de sages femme de Foch. Cela concerne 32 étudiantes et étudiants qui suivront désormais leur cursus à l’université en rejoignant le département de Maïeutique de l’UFR Simone Veil - Santé. Celles et ceux qui ont débuté leur cursus à l’École de sage-femme de l’hôpital Foch avant 2021, le finiront dans cette institution auprès de praticiens hospitaliers. Le diplôme de sage-femme étant de grade master (bac+ 5), l’intégration sera donc complète en 2024, quand l’Hôpital Foch aura diplômé sa dernière promotion d’étudiants sages-femmes.

Cette première étape concrétise les liens pédagogiques forts que l’UVSQ et l’Hôpital Foch ont noué depuis plus de 10 ans dans le domaine de la maïeutique.

L’objectif est l’amélioration de la qualité et de la cohérence de l’enseignement avec un investissement important des enseignants hospitalo-universitaires dans la formation des futures sages-femmes. L’intégration de l’UVSQ bénéficiera aux étudiantes et étudiants puisqu’ils auront accès à toutes les fonctions supports de l’université (bibliothèque universitaire, vie de campus, services d’accompagnement des étudiants…) et particulièrement de la recherche, grâce aux liens étroits qu’entretient le département de Maïeutique avec le laboratoire RISQUE (Risques cliniques et sécurité en santé des femmes et santé périnatale) de l’UFR Simone Veil - Santé.

Christine Etchemendigaray, sage-femme et vice-présidente CFVU de l’UVSQ s’en réjouit : « Je suis contente de voir la concrétisation et l’aboutissement de cette intégration, de voir les deux structures se réunir au bénéfice des étudiants. Cette intégration universitaire est essentielle pour eux car ils en sont à l’origine. »