Vous êtes ici : UVSQ RecherchePanorama de la recherchePublications et ouvrages

Le faible et l'arbitrage

le 10 avril 2013

Avril 2013

Maximin de Fontmichel
Préface de Thomas Clay
Editeur : Economica
ISBN : 978-2-7178-6550-9
528 pages
59 €

Le faible et l'arbitrage, voilà deux notions qu'il peut paraître étrange d'associer. Le faible, notion qui recouvre non seulement les catégories de consommateurs, d'assurés ou de salariés mais également les parties professionnelles en situation de déséquilibre, ne devrait pas être confronté à cette justice privée considérée comme la justice des affaires et qui supposerait un équilibre des forces. Pourtant, les interactions entre les parties en situation de faiblesse et l'arbitrage sont de plus en plus nombreuses et soulèvent d'importants enjeux. L'objet de cette étude est double. D'une part, déterminer et préciser les rapports, souvent conflictuels, entre le faible et le droit de l'arbitrage. D'autre part, proposer des solutions pour une cohabitation harmonieuse de ces deux ensembles juridiques. L'analyse montre que si l'arbitrage peut être une arme d'oppression procédurale, il peut aussi devenir un outil favorisant l'accessibilité à la justice des parties faibles.
Informations complémentaires
Maximin de Fontmichel est maître de conférence à l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
Thomas Clay est vice-président de l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, en charge de la stratégie.