Vous êtes ici : UVSQ RechercheActualités de la recherche | Innovation

Transatlantic Cultures, projet soutenu par l’ANR

le 10 septembre 2015

Anaïs Fléchet, enseignante-chercheure et directrice adjointe au Centre d’Histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC), décroche le soutien financier de l’Agence nationale de la recherche pour Transatlantic Cultures dont elle est la coordinatrice.

  • Pour quel projet avez-vous décroché le soutien financier de l'ANR et à hauteur de combien ?
« Le projet de recherche s’appelle Transatlantic Cultures. Porté par l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, l’Universidade de São Paulo et l’University of California, Berkeley, Transatlantic Cultures vise à la réalisation d’une encyclopédie numérique sur les circulations transatlantiques. Outil scientifique et technologique innovant, il sera édité en quatre langues (anglais, espagnol, français, portugais), pour analyser les dynamiques de l’espace atlantique et comprendre son rôle dans le processus de mondialisation contemporain.
Ce Dictionnaire a déjà reçu un financement du France Berkeley Fund pour développer la coopération avec les États-Unis.
De plus, Transatlantic Cultures vient d’être sélectionné par l’ANR dans le cadre des projets de recherche collaborative internationale (PRCI) pour le développement de la partie franco-brésilienne.

Le montant global de l’aide accordée sera de 480 000 euros, répartis pour moitié entre le Brésil et la France. Le CHCSC est le laboratoire porteur du projet pour la France, du côté du Brésil, c’est l’Université de Sao Paulo.
Les retombées pour le Centre sont importantes : un budget conséquent (170 000 euros environ) et la possibilité de véritablement mener à bien ce projet transversal du Centre pour le contrat quinquennal en cours. »
  • Comment va s'organiser la mise en place et le déroulement de ce projet ?
« Le projet Transatlantic Cultures sera développé sur quatre ans, entre 2015 et 2019. Le programme de travail sera réparti en cinq workpackages :
  1. Coordination scientifique. Assurée par Anaïs Fléchet (UVSQ) et Gabriela Pellegrino Soares (USP), la coordination générale du projet se fera par le biais de réunions de concertation annuelles auxquelles s’ajouteront des réunions par équipes (en France et au Brésil), la création d’un site internet dédié et d’une mailing list.
  2. Collecte et analyse de données. Coordonné par Eduardo Morettin (USP) et Jean-Claude Yon (UVSQ), ce travail de recherche nourrira les notices du Dictionnaire et l’élaboration d’une base de données quantitative pour mesurer et visualiser les flux culturels.
  3. Édition scientifique. Placé sous la responsabilité d’Olivier Compagnon (Paris 3) et de Nelson Schapochnik (USP), ce workpackage comprend l’établissement d’une charte éditoriale, la commande, le suivi et l’évaluation des notices, ainsi que des traductions. Un comité éditorial et un comité scientifique seront mis en place pour le suivi du travail d’édition.
  4. Construction de l’outil numérique. Ce travail sera effectué avec le soutien de la TGIR Huma-Num et placé sous la responsabilité de Marcos Napolitano (USP) et Jean-Sébastien Noël (université de La Rochelle). Il s’accompagnera de l’organisation de journées d’études sur l’apport des humanités numériques à l’étude des circulations culturelles.
  5. Cartographie de l’espace atlantique. Sous la direction de Sébastien Velut (Paris 3) et Luiz Felipe de Alencastro (FGV), ce workpackage comprend deux aspects complémentaires. Sur le plan théorique,  il s’agira de promouvoir une réflexion sur les espaces de circulation du monde atlantique (Atlantique nord, Atlantique Sud, Atlantique noir, bassin caribéen, etc.), la manière dont ils se sont structurés (polarités, réseaux, hiérarchies culturelles) et dont ils ont évolué au cours de la période contemporaine. Sur le plan technique, il s’agira de créer un système d’information géographique pour cartographier les réseaux et les flux culturels dans l’espace atlantique.
  6. Valorisation. Mené par Tânia Regina de Luca (Unesp-Assis) et Jacques Pothier (UVSQ), ce workpackage comprend le développement d’activités pédagogiques en lien avec le Dictionnaire (séminaire d’enseignement et de recherche, cours en ligne, modules interactifs destinés aux élèves du secondaire) et une politique de communication et de diffusion active (carnets de recherche, publications, cycle de conférences, etc.). »
  • Quelles sont les retombées pour le laboratoire CHCSC et l’UVSQ ?
« Transatlantic Cultures développera un outil scientifique et technique innovant pour l’analyse des circulations culturelles dans l’espace atlantique. Rédigé par des spécialistes dans un langage clair et accessible à tous, le Dictionnaire d’histoire culturelle transatlantique sera disponible en libre accès sur interne. Traduit en quatre langes, il permettra de promouvoir les échanges au sein de la communauté scientifique internationale, tout en proposant des modules interactifs destinés aux enseignants et au grand public.
Les retombées de Transatlantic Cultures seront d’abord scientifiques. Le projet développera une réflexion inédite sur l’histoire culturelle transatlantique grâce à la mobilisation d’un vaste réseau de chercheurs en Europe, en Afrique et dans les Amériques. L’ampleur des sujets et des espaces traités, les multiples combinaisons permises par le système d’exploitation (entrées par pays, par thématique, par période, etc.) et la réalisation d’une cartographie culturelle de l’espace atlantique constitueront des avancées majeures de la recherche.
Transatlantic Cultures possède également une dimension sociale et éducative de premier plan. Les notices détaillées, les cartes et les documents audiovisuels du Dictionnaire d’histoire culturelle transatlantique donneront au grand public des clefs de lecture pour comprendre les enjeux de la globalisation culturelle. En insistant sur la précocité et la circularité des échanges au sein du monde atlantique, Transatlantic Cultures entend également lutter contre les multiples phénomènes de crispation identitaires à l’œuvre dans les sociétés contemporaines, tout en développant une réflexion critique sur les hiérarchies et les impérialismes culturels.
Sur le plan stratégique, les retombées du projet seront également très importantes. Mené grâce à une collaboration étroite entre les équipes françaises et brésiliennes, Transatlantic Cultures permettra de renforcer la coopération scientifique dans le domaine des sciences humaines et sociales. La France et le Brésil seront les principal porteurs d’un projet international de grande ampleur, qui rayonnera sur l’ensemble du monde atlantique. Au-delà de la richesse des contenus, la création du Dictionnaire d’histoire culturelle transatlantique démontrera les vertus des nouvelles technologies numériques appliquées aux sciences humaines et sociales dans une perspective interdisciplinaire et internationale. Transatlantic Cultures renforcera la place de la France et du Brésil dans le domaine des humanités numériques et consolidera le rôle des chercheurs français dans l’espace intellectuel transatlantique. »
Informations complémentaires
  • En savoir plus
Consulter les détails du projet Transatlantic Cultures
Consulter le site du Centre d’Histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC)

  • Contact
Annelise Gounon-Pesquet, chargée de communication scientifique à la Direction de la Recherche
annelise.gounon-pesquet@uvsq.fr