Vous êtes ici : UVSQ Vie de campusActualités de la vie étudiante

Un étudiant de Droit en demi-finale du Concours national de plaidoirie !

Blaise Olympio, étudiant en deuxième année de double licence de Droit et d’Anglais participe ce vendredi 14 avril 2017 à la demi-finale de la Conférence Lysias qui se déroule au Bibliothèque de l’Ordre des Avocats de Paris. Nous lui avons posé quelques questions pour connaître son état d’esprit.

Pourquoi avoir choisi de participer à ce concours ?  

J’ai choisi de participer à ce concours parce que c’est l’exercice oral de droit par excellence. J'avais envie d’expérimenter la sensation d'être un avocat ou un procureur! Au début c’est un peu dur de se lancer, mais il faut prendre son courage à deux mains et foncer ! 

Comment vous êtes-vous préparé à cette échéance ?

Je me suis préparé assez simplement en allant voir des vidéos des concours des années précédentes pour perfectionner la structure de mon raisonnement juridique. Sinon je m’entraîne seul, je ne fais jamais lire ce que j’écris, c’est la surprise le jour J. Dans ma rédaction je me concentre en priorité sur l’aspect juridique, nous sommes là pour relaxer ou accuser quelqu’un et ça il ne faut pas le perdre de vue. En général, je glisse toujours des notes d’humour dans mes plaidoiries, il faut donner envie d’être écouté.

Comment se sont déroulés les premiers tours ?

Les premiers tours étaient très stressants, on se retrouve propulsé dans la cour des grands, avec des candidats de toute la France: Paris, Rennes, la Réunion, Poitiers, Nantes, Bordeaux.... Et nous savons que nous avons seulement 10 minutes pour faire nos preuves. Ce sont des journées éprouvantes, on n’a pas le droit de voir les autres concurrents passer, ça ne rigole pas !

Mais le tout  est de rester concentré ! 

Le pire moment reste le verdict, à la fin de la journée, vous savez si vous serez là la semaine prochaine ou non, et au fil des semaines vous passez d’une trentaine à... 4!

Je me souviens avoir été très impressionné par mon premier jury, composé essentiellement d'avocats, et qui avaient une certaine présence dans la salle, et nous petits plaideurs de L2, nous devions réussir à les captiver! 

Mais au fil des tours, on prend les conseils, et on devient plus performant. Le jury devient de plus en plus exigeant et les personnalités sont différentes, à nous des les convaincre    
dans tous les cas ! 

Jusqu'à présent c’est le troisième tour qui a été le plus stressant, c’était un tournant dans le concours, nous passions de 8 à 4 concurrents à la fin de la journée, le niveau était incroyable! 

De quelle manière se déroulera la demi-finale ? Et comment vous sentez-vous ?

Comme pour le troisième tour, la demi-finale se déroulera en duel, vous devez impérativement "battre" votre adversaire. Cette semaine je suis procureur pour la 3ème fois, il faut que ma peine soit retenue, sinon l’aventure s'arrête. Le lieu est assez impressionnant cette fois, l’ambiance risque d’être réellement dingue! Et comme toujours il faut se démarquer un maximum de son adversaire. Le but est de rester concentré sur le jury! C’est eux qu’il faut convaincre! 

Je me sens extrêmement stressé, personne n’a envie de perdre à ce stade de la compétition, on n’a jamais été aussi prêts de la finale, il faut tout donner et faire la plaidoirie la plus marquante possible! Je vais tout faire pour aller en finale,  d'autant plus que je suis très soutenu ! Ma plaidoirie sera très juridique mais avec un petit brin de folie! Il faut être habité par ce que l’on a écrit et y croire jusqu'au bout pour convaincre 

En quoi l’UVSQ vous-a-t-elle aidé à vous préparer à cet événement ? 

La majorité de ma préparation je l’ai fais seul. En revanche, c’est l’association Juristribune qui a organisé la sélection à l’intérieur de la Fac et qui est en contact avec Lysias, sans eux, je n'aurai jamais pu participer au concours national. De plus, plusieurs professeurs ont été très présents et rassurants et m ont encouragé durant les différentes étapes ! 

Amoureux de la belle verbe, futur avocat soyez nombreux à le soutenir à la Bibliothèque de l’Ordre de Paris.
L’UVSQ est derrière lui et lui souhaite de porter haut nos couleurs !