Vous êtes ici : UVSQ L'UVSQActualités de l'université

Décès de Bernard Cottret

le 21 juillet 2020

Professeur émérite à l’université de Versailles-Saint-Quentin, Bernard Cottret est décédé le 13 juillet 2020 à l’âge de 69 ans. Historien de renom, il était spécialiste de l’Angleterre moderne, des îles britanniques et de la Réforme protestante.

Né à Boulogne-Billancourt, époux de l’historienne Monique Cottret, Bernard Cottret était diplômé de l’Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud et titulaire de l’agrégation d’anglais (1976). Lecteur à Oxford au début des années 70, il enseigna par la suite à l’université Paris IV (1981-1989) et l’université Lille III (1989-1992) directement après sa thèse soutenue à Paris X, puis de 1992 à 2011 à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, en qualité de Professeur de civilisation des îles Britanniques et de l’Amérique coloniale. Il eut un rôle décisif dans le développement des Humanités à l'UVSQ en y créant le département des Humanités.


Bernard Cottret était également Membre honoraire sénior de l'Institut universitaire de France (UMF) et membre de l’Institut des recherches sur les civilisations de l’Occident moderne (IRCOM), à l’Université Paris-Sorbonne.

Reconnu dans le Monde pour ses travaux de recherche sur l’étude des idées et des croyances et leurs répercussions en terme politique, Bernard Cottret a donné de nombreuses conférences en Europe et en Amérique du Nord (Grande-Bretagne, Irlande, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Suisse, République Tchèque, Pologne, États-Unis, Canada…). Spécialiste de la Réforme et de son affirmation dans les îles britanniques, il a écrit seul ou en collaboration une quarantaine d’ouvrages, dont certains ont fait l’objet de traductions en plusieurs langues (anglais, allemand, italien, espagnol, néerlandais, polonais, géorgien, turc, japonais, coréen) et a contribué à une cinquantaine d'autres titres.

Auteur de biographies d’Henri VIII, de Calvin, de Thomas More et d’Élisabeth Ire, il est particulièrement connu pour ses ouvrages Histoire de l’Angleterre, Ces reines qui ont fait l’Angleterre, Une révolution anglaise, Cromwell ou encore La révolution américaine dont certains ont reçu des récompenses notamment de L’Académie française et de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.

Bernard Cottret a également participé à plus de cinquante jurys de thèses et dirigé de nombreux travaux de recherche. Membre du jury du Prix littéraire Provins Moyen Age depuis 2007, date de sa création, il a également rédigé une quarantaine d'articles dans des revues savantes (Bulletin de la Société de l'Histoire du Protestantisme Français, Etudes Théologiques et Religieuses, Revue des Deux-Mondes, etc.) ainsi que dans des revues à l'usage du grand public (Historia, L'Histoire, Le Monde supplément, Réforme, etc.).

L’ensemble de son œuvre fut distingué en juillet 2011, par le Prix Charles-Aubert-Histoire, décerné par l’Académie des sciences morales et politiques.

Ethique, rigoureux et érudit, grand historien et linguiste, Bernard Cottret contribua activement à la notoriété de l’UVSQ dans le domaine des sciences humaines. C’est avec émotion que l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines lui rend hommage.