Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctorat

"Mise en scène du pouvoir au Proche-Orient au IIIe millénaire : étude iconographique du matériel d'incrustation en coquille de Mari" par Barbara Couturaud

Discipline : Histoire, civilisation, archéologie et arts des mondes anciens et médiévaux, laboratoire : ESR-Etats, société, religion

Résumé :
Le IIIe millénaire au Proche-Orient voit l’essor d’une riche production d’objets ornés d’images. Cette production matérielle est propre à une période durant laquelle la société mute et crée des objets et des images susceptibles de suggérer et de véhiculer les principes mêmes qui la définissent. Elles mettent en scène des individus à travers la figuration de thèmes récurrents, principalement centrés sur la victoire militaire et les cérémonies sociales et religieuses. Une des formes de cette production visuelle est incarnée par les panneaux figuratifs, constitués de bois, incrustés de pièces en coquille marine et organisés en registres. Ces panneaux n’ont pas été préservés, et seules subsistent les incrustations.
Le sujet de cette thèse porte sur les fragments d’incrustations retrouvés à Mari, datés du deuxième tiers du IIIe millénaire. À ce jour, Mari est la cité qui a fourni le plus grand nombre de fragments et sa production doit être envisagée comme faisant partie intégrante de la culture matérielle et visuelle du Proche-Orient à cette époque. Notre approche de ces objets s’articule autour de trois axes : une analyse matérielle des pièces et de leur contexte de découverte ; une analyse iconographique ; une analyse comparative de fragments d’incrustations retrouvés dans d’autres cités du Proche-Orient et datés de la même période. Cette étude nous a ainsi permis d’aborder la nature et la fonction de ces objets, ainsi que les modalités de représentation de cette époque et de ce type de support.
Abstract :
The IIIrd millennium B.C. in the ancient Near East saw the rise of a rich production of objects decorated with images. This material production is specific to a period during which society changes and creates objects and images in order to suggest and transmit the principles which define it. They depict individuals through the representation of repeated themes mainly focused on military victories and social and religious ceremonies. One of the many forms of this visual production is represented by figurative panels made of wood, inlaid with marine shell pieces, and organized in registers. These panels were not preserved and only the inlays remain.
The subject of this thesis concerns the fragments of inlays found in Mari, dated of the second third of the IIIrd millennium. Mari is the city that has provided the largest number of inlays and its production has to be considered as an integral part of the material and visual culture of the ancient Near East at that time. Our approach of these objects is based on three axis: a material analysis of the pieces and the context of their discovery; an iconographical analysis; a comparative analysis of fragments of inlays discovered in the other cities of the ancient Near East at the same period. Thereby, this study has allowed us to consider the nature and the function of these objects, as well as the terms of representation relative to this period and to that sort of medium.
 
 
Informations complémentaires
Dominique BEYER, Professeur des Universités, à l’Université de Strasbourg – Rapporteur
Rita DOLCE, Professeur des Universités, à l’Università Degli Studi Roma Tre, Italie – Rapporteur
Pascal BUTTERLIN, Professeur des Universités, à l’Université de Paris 1 – Panthéon Sorbonne – Directeur de thèse
Catherine BRENIQUET, Professeur des Universités, à l’Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand – Examinateur
Sophie CLUZAN, Conservateur du Patrimoine, au Département des Antiquités Orientales Musée du Louvre, Paris – Examinateur
Béatrice MULLER-MARGUERON, Directrice de Recherche, au Centre National de la Recherche Scientifique, Paris - Examinateur
Contact :
DREDVal Service FED :