Aller au contenu

| | |

Vous êtes ici : UVSQ Actualité

Workshop Regards croisés. Justice sociale, environnementale et climatique

L'UMI SOURCE co-organise le Workshop Regards Croisés. "Justice sociale, environnementale et climatique", les 08 et 09 septembre 2022 à l'Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines, avec le soutien de la MSH Paris Saclay et de l'UFR des Sciences Sociales de l'UVSQ. Le projet est porté par Rima Hawi (UMI SOURCE), et Michel Bourban (Université de Twente). Le workshop propose de mettre en dialogue des chercheurs en sciences humaines provenant d’horizons disciplinaires variés et de différents pays afin de promouvoir la collaboration au sein du monde académique francophone. Les deux journées seront rythmées par des ateliers fermés et des conférences ouvertes au public.

du 8 septembre 2022 au 9 septembre 2022

08 et 09 septembre 2022 
Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines 
Bâtiment Vauban, Amphi IV
47 Boulevard Vauban 
78047 Guyancourt CEDEX 

Trois conférences ouvertes au public

  • Eloi Laurent (économiste à l’OFCE, professeur à Science-Po et à Stanford) « Transition juste : récits, représentations et politiques publiques »
  • Awa Niang Fall (Professeure de géographie physique, Université Cheikh Anta Diop de Dakar, UMI Source) « Variabilité climatique, vulnérabilité des ressources en eau : Défis globaux, enjeux locaux. Lecture à partir de l’exemple du Sénégal »
  • François Gemenne (Professeur géopolitique de l’environnement science-Po, directeur de l'Observatoire Hugo dédié aux migrations environnementales à l'Université de Liège en Belgique.GIEC) 

L'inscription aux plénières est gratuite mais obligatoire sur https://rcj2022.sciencesconf.org/

 

La justice sociale, environnementale et climatique, quels enjeux ? 

La justice est un objet d’étude éminemment complexe. D’une part, elle se décline sous plusieurs modalités : justice distributive, attributive, participative, compensatrice ou encore épistémique. D’autre part, elle s’applique à plusieurs champs : justice globale, intergénérationnelle, sociale, environnementale, ou encore climatique.

Le workshop s’intéresse à ces trois dernières formes de justice afin de clarifier les rapports qu’elles entretiennent entre elles : convergence, synergies, potentielles tensions. En raison de la spécialisation des champs et sous-champs de recherche, la justice sociale, la justice environnementale et la justice climatique se sont développées de manière largement indépendantes ; l’objectif est de montrer que lorsqu’on les pense ensemble, ces formes de justice peuvent converger sur certains points, comme lorsque le devoir de justice de réduction des émissions de gaz à effet de serre converge avec le devoir de protéger les victimes d’injustices environnementales, mais aussi qu’elles peuvent également entrer en tension les unes avec les autres, comme lorsque la taxe carbone visant à réduire les émissions menace le bien-être des individus socialement les plus défavorisés (comme l’a bien illustré le mouvement des « gilets jaunes »). Ailleurs l’exploitation pétrolière et gazière actuelle ou à venir et ses impacts environnementaux et sociaux sont source de perturbations à plusieurs échelles (sociale, économique, environnementale, politique, etc.).

Les impacts environnementaux des déchets et polluants tout comme les impacts climatiques de émissions de gaz à effets de serre menacent le droit à la santé de populations vulnérables partout sur la planète, aujourd’hui et dans les siècles à venir. Certains effets du changement climatique comme l’augmentation du niveau des océans et l’érosion côtière, menacent également le droit de ne pas être expulsé de force de son territoire, comme le cas des petites économies insulaires en développement dans le Pacifique et les Caraïbes l’illustre tragiquement. De même, l’action humaine liée à la surutilisation des ressources, justifiée par les effets du changement climatique conduisent généralement à des injustices sociales, en particulier pour les communautés les plus démunies (cas du Sénégal). Il est urgent de mieux comprendre la nature des injustices environnementales et climatiques, mais également d’y trouver des solutions respectueuses de la justice sociale (notamment en mettant en œuvre des politiques climatiques qui ne menacent pas les individus démunis). La mise en œuvre de la transition écologique doit respecter la justice sociale, tout comme la promotion de la justice sociale doit respecter la transition écologique.

Le workshop propose de mettre en dialogue des chercheurs en sciences humaines provenant d’horizons disciplinaires variés et de différents pays afin de promouvoir la collaboration au sein du monde académique francophone.