Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctorat

"Impact de la cyberguerre sur les conflits armés" par Daniel Ventre

le 3 juin 2014

mardi 3 juin 2014 à 14h30
A l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Faculté de Droit et de Science Politique
Salle du Conseil
3 rue de la Division Leclerc 78280 Guyancourt

Par Monsieur Daniel Ventre Discipline : Science politique

L’émergence de la société de l’information fut souvent définie comme l’une des variables majeures de l’évolution du système international au cours des dernières décennies. Cette thèse, qui souhaite contribuer aux réflexions sur la guerre et son évolution, s’intéresse à la notion de « cyberguerre », laquelle suggère que l’ère de l’information et la société en réseau ont donné naissance à une nouvelle catégorie de conflit armé, qui se déploie sur un champ de bataille planétaire, le cyberespace, et dépasse le cadre conventionnel du conflit armé interétatique. En analysant les discours sur la cyberguerre, en nous intéressant aux multiples acteurs et aux stratégies de la cyberguerre, nous essayons de comprendre comment les nouvelles technologies de l’information modifient la manière de faire et percevoir la guerre, et plus largement au travers de ces nouvelles capacités guerrières, peuvent contribuer à la transformation des rapports de force internationaux.


Abstract:

The emergence of the information society was often defined as one of the major variables in the evolution of the international system over the past decades. This thesis aims to contribute to reflections on war and its evolution. It focuses on the concept of "cyberwar" which suggests that the era of information and networked society have given rise to a new category of armed conflict, which unfolds over a planetary battlefield – named cyberspace - and challenges the conventional framework of interstate armed conflict. By analyzing the discourse on cyber warfare, the multiple actors and strategies of cyberwar, we try to understand how new information technologies are changing the way of doing and perceiving war, and more broadly through these new warfare capabilities , can contribute to the transformation of the international balance of power .
 
Informations complémentaires
Sébastien LAURENT, Professeur des Universités, à l’Université Bordeaux 4 – Rapporteur
Frédéric RAMEL, Professeur des Universités, à Science Po, Paris – Rapporteur
Xavier CRETTIEZ, Professeur des Universités, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Directeur de thèse
Benoit DUPONT, Professeur des Universités, à l’Université de Montréal, Canada – Examinateur
Thomas LINDEMANN, Professeur des Universités, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Examinateur