Vous êtes ici : UVSQ RechercheActualités de la recherche | Innovation

Mathis Duguet, finaliste 2020 de MT180 Paris-Saclay

Doctorant en chimie, à l’Institut Lavoisier de Versailles et au Laboratoire de chimie des processus biologiques, Mathis Duguet travaille sur la transformation de molécules courantes en carburant. Il a remporté la finale du concours Ma thèse en 180 secondes de l'Université Paris-Saclay, le 12 mars dernier.

le 23 mars 2020

Son sujet de thèse porte sur « l’encapsulation de polyoxométallates dans des matériaux hybrides poreux pour la conversion d’énergie », c'est-à-dire, sur l'invention, la fabrication, la simulation et le test de matériaux catalysant des réactions chimiques en vue de fabriquer des molécules à hautes valeurs énergétiques ajoutées.

"Un des buts affichés serait de parer à la pénurie des énergies fossiles, précise Mathis Duguet. On prétend qu’elles manqueront bientôt, mais quand cela sera le cas, le réchauffement climatique sera déjà trop engagé. Le but implicite est de résoudre des problèmes actuels de la chimie des matériaux pour la conversion solaire de manière à préparer le terrain aux industries qui auront à les mettre en place à plus grande échelle", explique le doctorant.

Après une licence internationale de chimie à Bordeaux et une troisième année au Canada, Mathis Duguet intègre l’ENS de Lyon où il réalise un master chimie, sciences de la matière. Très motivé par l'enseignement et la recherche, il poursuit par une thèse, en rapport avec le domaine de la catalyse appliqué à la conversion d'énergie solaire, à l'Institut Lavoisier de Versailles (ILV - UVSQ, CNRS) dans l'équipe Molécules, Interactions, Matériaux (MIM) et au Laboratoire de chimie des processus biologiques (LCPB - Collège de France).

Après sa thèse, l'objectif de Mathis Duguet est d'enseigner, mais aussi d'étudier la didactique des sciences et la pédagogie. "Utiliser la chimie comme un outil pédagogique, et pas seulement comme une discipline me paraît essentiel", conclut-il.

Eugénie Brasier, doctorante en informatique au Laboratoire de recherche en informatique (LRI - Université Paris-Saclay, CNRS) et dans l’équipe-projet ILDA d’Inria a reçu le deuxième prix du jury. Tous deux participeront tous deux à la demi-finale nationale du concours qui devrait avoir lieu du 2 au 4 avril prochains, à Paris.
Informations complémentaires