Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctoratSoutenances de thèse

« Le rôle de l'électricité sur le bien-être de la population rurale. Cas de Madagascar » par Tsilavina RANDRIANTSEHENO

Discipline : SCIENCES ÉCONOMIQUES Laboratoire : Laboratoire de recherche Centre d'Etudes sur la Mondialisation, les Conflits, les Territoires et les Vulnérabilités - CEMOTEV

Résumé :
A Madagascar, la politique d’électrification rurale repose sur le partenariat entre les acteurs public et privé. Le modèle d’électrification y est essentiellement basé sur des systèmes décentralisés. De nos jours, ce secteur n’a pas encore prouvé sa pleine réussite. Le taux d’accès à l’électricité en zone rurale malgache demeure très faible. La plupart des recherches concernant l’efficacité des projets d’électrification porte sur les performances techniques et financières des systèmes de production. Très peu d’études s’intéressent aux questions relatives à l’impact socio-économique. La thèse vise à apporter une meilleure connaissance des mécanismes par lesquels l’électrification rurale joue sur le bien-être humain, dans le cadre d’une évaluation d’impact. L’analyse est abordée du point de vue de l’approche par les capabilités. L’exigence de ce cadre en termes de mesure des réalisations, et des réalisables qui ne sont pas supposés observables directement, demande une démarche méthodologique plus rigoureuse. Aussi, la thèse propose une combinaison d’approches différentes, qualitatives, quantitatives ainsi que de dynamique temporelle sur la base d’événements décrits par des enquêtes biographiques. La thèse met en évidence l’intérêt de resituer l’électrification rurale sur une trajectoire de vie autrement qu’un simple événement ponctuel. Les résultats révèlent que la hausse des capabilités constitue une condition nécessaire pour accéder à l’électricité. Cette source d’énergie renforce les capabilités des ménages ruraux en s’insérant dans une trajectoire de vie préétablie. Dans une moindre mesure, l’électrification rurale permet aux ménages pauvres d’initier une trajectoire ascendante.

Abstract :
In Madagascar, rural electrification policy is focused on the partnership between public and private actors. Decentralized system is mainly the model used to serve rural electricity needs. However, this sector hasn’t shown its full success. The rate of access to electricity remains very low in Malagasy rural area. Most research on the effectiveness of electrification projects concerns the technical and financial performances of production systems. Studies related to socio-economic impact are very few. The thesis aims to provide a better understanding on the mechanisms by which rural electrification influences human well-being, through an impact assessment. Evaluation is based on Sen’s capabilities framework. The empirical applications of this framework should provide more rigorous methodological approach. Therefore, a combination of different approaches, qualitative, quantitative and temporal dynamics is proposed. The thesis highlights the interest to place rural electrification on a life trajectory other than a one-time event. Results reveal that, the rise of capabilities is a condition for access to electricity. This energy enhances households’ capabilities by inserting in a predetermined trajectory. Findings demonstrate, to a lesser extent, that rural electrification allows poor households to initiate an upward trajectory.
Informations complémentaires
M. Jean CARTIER-BRESSON, Professeur, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines - Directeur de these
M. Laurent GAZULL, Chercheur, CIRAD - Co-encadrant de these
Mme Emmanuelle BOUQUET, Chercheur, CIRAD - Rapporteur
M. Géraud MAGRIN, Professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne - Rapporteur
M. Jean Luc DUBOIS, Directeur de recherche émérite, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines - Examinateur
M. Vincent GERONIMI, Maître de conférences , Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines - Examinateur
Contact :
DREDVAL - Service SFED :