Vous êtes ici : UVSQ RechercheActualités de la recherche | Innovation

  • Vidéos,

Gyrolift, ou la recherche et l'innovation au service des personnes

Fruit d'un projet de l'UVSQ et de l'association Handipode, mécéné par ERDF, Gyrolift est un dispositif de locomotion novateur destiné aux personnes dont la capacité de déplacement est altérée. Permettant de se redresser, il ouvre de nouvelles perspectives sociales, professionnelles et quotidiennes.

le 28 novembre 2014

L’UVSQ est au coeur du projet Gyrolift puisque c’est Lambert Trenoras, doctorant, qui a travaillé sur ce dispositif, bénéficiant de l’encadrement d’Éric Monacelli et de Vincent Hugel de l’équipe Assistance et interaction au sein du Laboratoire d’Ingénierie des Systèmes de Versailles (LISV).
Inventé par Luc Soubielle, président de l’association Handipode et membre de l’AFM-Téléthon, Éric Monacelli, et Lambert Trenoras, Gyrolift sera commercialisé dans un avenir proche.




ERDF (Électricité Réseau Distribution France)
et Handipode sont les partenaires clés de ce projet financé par l’UVSQ via la thèse et par la Fondation de coopération scientifique du Campus Paris Saclay, soutien obtenu en 2014 dans le cadre de l’appel à projets Prématuration.
De nombreuses collaborations ont été nécessaires, notamment avec un ergothérapeute et le CEREMH (centre d’expertise nationale testant les types de fauteuil) pour répondre aux besoins des usagers en termes de confort et de design.

Aujourd’hui, deux prototypes sont déjà conçus, un brevet a été déposé avec comme propriétaires Handipode et l’UVSQ, et une étude de marché est en cours.

Rappelons que lors des journées ERDF de la semaine pour l’emploi des personnes en situation de handicap les 19 et 20 novembre derniers, le prototype de Gyrolift a été présenté au personnel, aux médecins du travail, ergonomes et journalistes.
Le dispositif novateur Gyrolift devrait également être mis en avant lors du prochain Téléthon qui se déroulera les 5 et 6 décembre.

Gyrolift, en détails, par Lambert Trenoras
« Je suis doctorant au sein du LISV sous la direction d’Éric Monacelli et de Vincent Hugel. Mon sujet de thèse porte sur l’analyse des variations intentionnelles ou perturbatrices de la station debout sur gyropode. Je soutiens le 1er décembre 2014.

L’idée,venue de Luc Soubielle, c’est de mixer deux technologies existantes : d’un côté, un fauteuil roulant verticalisateur avec de nombreux points positif en terme de santé, d’intégration et de lien social, mais qui ne permet pas de se déplacer verticalisé ; de l’autre, un gyropode, introduit par la marque Segway, qui offre un contrôle instinctif et un embarquement réduit. Cela permet donc de se déplacer et de se verticaliser en même temps. Présentée au CEREMH et au LISV, cette idée a d’abord constitué un sujet de recherche, puis a été proposée comme sujet de thèse.

Après une présentation en janvier dernier des dessins du prototype de Gyrolift, la mission handicap d’ERDF a financé la création du prototype qui figurerait sur les stands lors de la semaine pour l’emploi des personnes en situation de handicap. En parallèle, j’ai obtenu le financement en prématuration de la Fondation Campus Saclay pour le projet. »
Informations complémentaires
> Consulter le site du LISV
> Consulter le site de l’association Handipode
Contacts
eric.monacelli@uvsq.fr
Annelise Gounon-Pesquet, Chargée de communication scientifique à la Direction de la Recherche direction.recherche@uvsq.fr