Vous êtes ici : UVSQ RechercheActualités de la recherche | Innovation

Projet PerSoCloud "Personal and Social Trusted Cloud", 3 questions à Célia Zolynski

le 18 mai 2017

Publié dans La lettre de la recherche n°34, mai 2017

Financé par l’Agence Nationale de la Recherche dans le cadre de l’AAP générique, ce projet implique deux équipes de l’UVSQ : PETRUS et D@NTE, soit Nicolas Anciaux, Philippe Pucheral et Célia Zolynski.

Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste ce projet ?
« En quelques années, la gestion des données personnelles s’est imposée comme un enjeu économique, technologique et sociétal majeur. La législation évolue fortement pour prendre en compte ce nouveau défi, notamment à travers la loi Lemaire pour une République numérique et le Règlement Général européen sur la Protection des Données (RGPD). L’objectif est bien de rendre aux citoyens la souveraineté sur leurs données personnelles. Le projet ANR PerSoCloud, qui associe Orange Labs, Inria, UVSQ et Cozy Cloud, a pour objectif de concevoir une nouvelle génération de cloud personnel qualifié de Privacy-by-Design. En d’autres termes, il s’agit de fournir à chaque individu une plateforme lui permettant de stocker, structurer, analyser et partager ses données personnelles sous son contrôle et en toute sécurité. PerSoCloud se base sur une approche totalement décentralisée, en opposition aux solutions basées sur le Cloud dont l’actualité a montré la vulnérabilité face à des attaques massives (le piratage de 500 millions de compte Yahoo en étant un exemple emblématique). »

Comment a-t-il vu le jour ?
« Depuis plusieurs années, le laboratoire D@NTE travaille en étroite collaboration avec l’équipe PETRUS (anciennement SMIS), commune à Inria et UVSQ et intégrée au laboratoire DAVID. Nous (Célia Zolynski - PR UVSQ, Philippe Pucheral - PR UVSQ et Nicolas Anciaux - CR INRIA) avons initié des travaux pluridisciplinaires sur la problématique de protection de la vie privée dans le cadre de l’Institut de la Société Numérique de l’Idex Paris-Saclay. Le projet PerSoCloud est donc apparu comme une excellente opportunité pour concrétiser ce travail commun autour d’une plateforme réelle, combinant des expertises scientifiques complémentaires en cryptographie (Orange Labs), en serveurs personnels sécurisés (Inria et UVSQ) et en droit (UVSQ), avec l’apport industriel de Cozy Cloud, leader français du cloud personnel ».

Quelles en sont les perspectives dans les années à venir ?
« Nous espérons qu'un tel projet pourra ouvrir de nouvelles voies, à la fois ambitieuses et crédibles, dans la protection des données personnelles, en remettant l’individu au centre du jeu et en restaurant son contrôle sur son patrimoine numérique. Pour autant, le chemin pour y parvenir est escarpé et promet de générer de nombreux sujets de recherche pour les prochaines années. C’est un des défis que nous espérons relever notamment par la participation commune de nos équipes à la toute nouvelle fédération CNRS SIHS (Sciences Informatiques, Humaines et Sociales de Versailles – St Quentin). Au-delà du projet PerSoCloud, c’est un impact auprès des organismes de régulation comme la CNIL et du législateur, tant au niveau national qu’européen, qui est escompté ».
Informations complémentaires
Propos recueillis par Annelise Gounon-Pesquet, chargée de communication scientifique
annelise.gounon-pesquet@uvsq.fr