Vous êtes ici : UVSQ RechercheActualités de la recherche | Innovation

Semen Gabyshev et Alexandra Lavrillier, experts pour la COP23

C'est en amont de la COP23 qui se clôt aujourd'hui que Semen Gabyshev et Alexandra Lavrillier ont été sollicités pour livrer leur expertise.

le 17 novembre 2017

Publié le 17 novembre 2017
Siège de l’UNESCO Paris
[legende-image]1262861001567[/legende-image]

Lors du symposium conférence de l'UNESCO-UNFCCC pour la préparation de la COP23 de Bonn, c'est sur la thématique Enhancing resilience in the face of global change: Mobilizing local and indigenous knowledge / Renforcer la résilience face aux changements globaux: Mobiliser les savoirs locaux et autochtones que Semen Gabyshev et Alexandra Lavrillier sont intervenus.

« Au cours des dernières années, les savoirs autochtones ont pris de plus en plus d’importance dans les discussions concernant les changements climatiques, notamment à travers le 5e rapport d'évaluation du GIEC, constate Alexandra Lavrillier. Cette année, lors de la COP-23 organisée par la CCNUCC, l'Organe Subsidiaire de Conseil Scientifique et Technologique abordera la question de la mise en œuvre d'une plate-forme pour les peuples autochtones et les communautés locales».

« Avant la COP-23, précise encore Alexandra, le programme des Systèmes de Savoirs Locaux et Autochtones de l'UNESCO (LINKS) a invité les principaux experts et institutions à partager leurs propres réussites et enseignements relatifs à la mobilisation des savoirs locaux et autochtones pour l'évaluation et l'adaptation aux changements climatiques. Le symposium vise à faciliter le dialogue entre les interfaces de connaissances transdisciplinaires et multipartites et les systèmes d'observation des changements climatiques dans les régions vulnérables au climat, ainsi qu’à créer des synergies avec les initiatives déjà existantes».

> Version en anglais
Informations complémentaires
En savoir plus
Crédit photo : UNESCO