Vous êtes ici : UVSQ RechercheActualités de la recherche | Innovation

Valérie Masson-Delmotte, "Femme scientifique de l'année"

le 26 septembre 2013

Publié jeudi 26 septembre 2013

Spécialiste des archives climatiques, Valérie Masson-Delmotte vient de recevoir le prix Irène Joliot-Curie 2013.

A partir de carottes de glace et de nombreuses autres "archives du climat", Valérie Masson-Delmotte évalue les variations du climat à long terme. Elle est directrice de recherche CEA au Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement et coordinatrice du chapitre 5 du rapport du GIEC sur les climats passés. Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, a annoncé mercredi 25 septembre 2013 que Valérie Masson-Delmotte était lauréate du prix. Valérie Masson-Delmotte se trouve actuellement à Stockholm pour la réunion international du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat).

« La concentration en gaz à effet de serre dans l’atmosphère atteint des niveaux sans précédents depuis plus de 800 000 ans » : Valérie Masson-Delmotte tire cette affirmation de vingt ans d'études des "archives naturelles", c'est-à-dire toutes les traces que les changements de température, d'humidité, ont laissé dans les glaces, dans les roches, et même dans les arbres. Son équipe modèlise les résultats de terrain sur ordinateur pour mieux comprendre les cycles climatiques et savoir si les activités humaines nous ont fait sortir des cycles naturels.


Valérie Masson-Delmotte est titulaire d'un doctorat de l'École centrale de Paris en physique des fluides et des transferts (1996).
Créé en 2001 par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche et soutenu par la fondation EADS depuis 2004, le prix Irène Joliot-Curie est destiné à promouvoir la place des femmes dans la recherche et la technologie en France. Depuis 2011, la portée scientifique du Prix a été renforcée par un partenariat avec l'Académie des sciences et l'Académie des technologies. Ce prix est doté de 40 000 euros