Vous êtes ici : UVSQ RechercheDoctoratSoutenances de thèse

"Vulnérabilité et adaptation des territoires aux effets du changement climatique. Perspectives pour un développement territorial axé sur un suivi de l'utilisation de l'espace et des ressources à Mbour, Saly et Malicounda (Sénégal) par Madame Diatou Thiaw

Discipline : Géographie, laboratoire : CEARC-Centre Européen Arctique

le 19 février 2016

vendredi 19 février 2016 à 15h00
Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Bâtiment d'Alembert
5 - 7 Boulevard d'Alembert
Salle des thèses
78280 Guyancourt
Résumé :
Le littoral est aujourd’hui affecté par différents phénomènes. Inondation, érosion côtière, perte biodiversité, dégradation des terres…, constituent autant de facteurs de dysfonctionnement. Les enjeux sont à la fois écologiques, socioéconomiques et politiques. L’observation sur des zones urbaines et rurales Mbour, Saly et Malicounda montre des facteurs de vulnérabilité à la fois naturels et anthropiques. Les changements identifiés ne peuvent être spécifiquement l’effet du changement climatique ; ils représentent aussi le prolongement de situations enclenchées par facteurs physiques, sociaux, économiques, politiques, propres aux territoires. Selon les perturbations étudiées, les territoires apparaissent différemment vulnérables. La destruction d’habitations et d’infrastructures, la baisse des captures, des revenus de la pêche, du tourisme et de l’agriculture constituent des impacts auxquels font face les différents acteurs dont les stratégies développées ne sont généralement ni anticipatives, ni efficaces, se focalisant sur la prise en charge des impacts. Il se pose également un problème de responsabilité des acteurs dans la maitrise des perturbations et de leur dynamique dans cette zone stratégique sur le plan économique. Pour une bonne gestion des risques cette thèse invite à une réelle politique d’aménagement du territoire et à la mise en place d’un observatoire.

Abstract :
The coast is now affected by different phenomena. Flooding, coastal erosion, biodiversity loss, land degradation. The coast being an interface area, it is sensitive to changes in natural and human systems. The stakes are ecological, socioeconomic and political. The observations on the area of Mbour, Saly and Malicounda shows vulnerabilities within both the natural and human systems. The changes observed may not be specifically attributable to the effect of climate change; they are part of a continuum of physical, social, economic and political forcing. According to the perturbations studied, territories appear vulnerable in a variety of ways. The destruction of homes and infrastructure, declining fish landings and associated revenues, decline in tourism and agriculture constitutes the arrays of impacts faced by different categories of stakeholders. The strategies developed are generally neither proactive nor effective, focusing on the management of impacts. It also raises the issue of the responsibility of the actors and their ability to manage disturbances in such an economically important area. In order to achieve statisfactory risk management, this thesis calls for a real policy of regional planning and the establishment of an observatory.
Informations complémentaires
Omer CHOUINARD, Professeur, à l’Université de Moncton, Canada - Rapporteur
Oumar DIOP, Professeur, à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, Sénégal - Rapporteur
Jean-Paul VANDERLINDEN, Professeur des Universités, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Directeur de thèse
Alioune KANE, Professeur, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal – Directeur de thèse
Juan BAZTAN, Chercheur, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – Examinateur
Jean-Luc DUBOIS, Directeur de Recherches Emérite, à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), Bondy – Examinateur
Contact :
DREDVal Service FED :