Vous êtes ici : UVSQ RechercheActualités de la recherche | Innovation

Valérie Masson-Delmotte, élue co-présidente du groupe 1 du GIEC

Paléoclimatologue au Laboratoire des Sciences du climat et de l’environnement, Valérie Masson-Delmotte a été élue co-présidente du groupe de travail 1 du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), mercredi 7 octobre à Dubrovnik (Croatie).

le 8 octobre 2015

Jeudi 8 octobre 2015
Élue aux côtés de Panmao Zhai (Chine) en tant que co-président pour les pays en développement, Valérie Masson-Delmotte est à la tête du groupe de travail chargé d’étudier et d’estimer scientifiquement les causes et les évolutions du changement climatique. Le Bureau du GIEC comprend 34 membres élus, dont la répartition assure une représentation équilibrée des différentes régions du monde et des pays développés ou en développement. L’Europe y dispose de 8 sièges.

Rédactrice et actrice des travaux du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) depuis plusieurs années, Valérie Masson-Delmotte avait, pour la réalisation du 5e rapport du GIEC dont le premier volet scientifique avait été remis en 2013, coordonné la partie consacrée aux climats du passé.

Récemment lauréate du prix Martha T. Muse en mars 2015 « for Science and Policy in Antarctica », récompense décernée par le Comité scientifique sur la recherche en Antarctique (SCAR, Scientific Committee on Antarctic Research), au nom de la Fondation Tinker, Valérie avait reçu le prix Irène Joliot-Curie du Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, dans la catégorie « femme scientifique de l'année » en 2013.

Valérie Masson-Delmotte est paléoclimatologue au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (LSCE - UMR8212 CEA-CNRS-UVSQ/IPSL), rattaché à l’Observatoire de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et à l’Institut Pierre-Simon Laplace.
Elle compte parmi les nombreux chercheurs investis dans la recherche autour du changement climatique et se distingue par sa forte mobilisation en amont de la 21e Conférence-cadre des Nations Unies (COP21) que la France accueillera du 30 novembre au 11 décembre 2015.